contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



AMINATA TOURE MINISTRE DE LA JUSTICE «Le peuple nous a donné mandat à gérer autrement»



Toutes les victimes des violences peuvent compter sur le gouvernement pour apporter la lumière sur les cas de violences. Aminata Touré, ministre de la Justice, qui a pris part à l’anniversaire du M23 a dit la volonté ferme de l’Etat à aller jusqu’au bout. « Les étudiants ont raison de demander toute la lumière. C’est légitime. Le parquet travaille Les victimes peuvent compter sur nous pour que les victimes aient justice. Car il y a également une question de réparation



AMINATA TOURE MINISTRE DE LA JUSTICE «Le peuple nous a donné mandat à gérer autrement»
Le gouvernement est disposé à étudier tous les mécanismes. Mais le plus important est que plus que jamais cela ne passe dans le pays. Le droit de manifestation dans la discipline est reconnu par la Constitution. On ne doit plus jamais rencontrer des blessés et des morts », a-t-elle déclaré ». Interpellée sur le cas de l’ancien ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Me Ousman Ngom, elle précise: « Une enquête est en train d’être clôturé. Elle ne doit pas être bâclée. Il n’est pas question de passer outre le droit ».

A ce propos , elle souligne que les audits qui sont en train d’être menés sont loin d’être une chasse aux sorcières. « Que les gens soient conscients que les audits sont une demande du Sénégal pour savoir où sont passés ses milliards», a-t-elle précisé. Mme la ministre de la Justice, Garde des Sceaux, de rappeler que le gouvernement n’a d’autre alternative que de poursuivre l’approfondissement de la démocratie. « Il faut que le mouvement citoyen soit fort, serve de veille et exige les engagements démocratique», a-t-elle affirmé. Aussi refuse-t-elle de «s’installer dans les habitudes. Car Le peuple nous a donné mandat à gérer autrement ».

Sud Quotidien

Lundi 25 Juin 2012 - 14:38



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.