contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



APPEL DU CHEF DE L'ETAT AU DIALOGUE : AÏSSATA TALL SALL, PORTE-PAROLE DU PS : « Nous voulons des termes de référence avant d’entamer le dialogue »





APPEL DU CHEF DE L'ETAT AU DIALOGUE : AÏSSATA TALL SALL, PORTE-PAROLE DU PS : « Nous voulons des termes de référence avant d’entamer le dialogue »
« Sur le principe, nous ne sommes pas opposés au dialogue. D’ailleurs, je vous rappelle qu’en 2007, nous avions appelé à un dialogue politique, mais Me Wade avait refusé. Puisqu’il vient de lancer un appel, je crois que nous devons définir le cadre car, à un moment, Me Wade avait pensé à un dialogue national public avec la participation même de la presse.

Il faut que les plénipotentiaires définissent les acteurs de ce dialogue. Il faut impliquer en plus de la classe politique, la société civile et les syndicats pour avoir un dialogue de rigueur. Ce dialogue, il doit avoir un contenu précis, comme par exemple le fichier électoral, les questions économiques, sociales. En définitive, nous voulons de vrais termes de référence avant d’aller au dialogue ».

ALIOU DIA, COORDONNATEUR DE L’AST : « Le chef de l’Etat a raison d’appeler au dialogue »


« Le président de la République vient encore, une fois de plus, de réitérer son appel pour l’unité de tous les Sénégalais pour faire du Sénégal un pays émergent. Il a raison d’appeler au dialogue. Le Sénégal a une longue tradition de dialogue. Depuis Senghor, en passant par Abdou Diouf jusqu’à Me Wade, les gens ont toujours été au tour d’une table.

Comme vient de le rappeler le chef de l’Etat, le pouvoir peut jouer son rôle en gouvernant et l’opposition s’opposer et critiquer s’il le faut. Mais, sans dialogue, on risque de se retrouver dans une logique de confrontation entre pouvoir et opposition. Alors qu’en dialoguant, on peut éviter cette situation et amener le Sénégal plus loin dans le développement. Je crois que cette fois-ci, le président sera entendu. Je le félicite et l’encourage. J’invite l’opposition à son tour à comprendre afin qu’on se retrouve autour d’une table ».

MOUSSA SARR, PORTE PAROLE DE LA LD : « Cet appel n’est que de la propagande »


« L’appel de Me Wade n’est pas sincère. S’il a lancé 19 appels sans effet, il doit revoir sa façon de faire. On avait proposé un dialogue sur le processus électoral, il y a quelques mois. On avait même proposé le Pr. Babacar Guèye comme modérateur, mais Wade n’a pas donné suite à notre proposition. C’est au niveau du processus électoral que nous l’attendons. Son appel, ce n’est que de la propagande. Ce n’est pas notre priorité. Nous, actuellement, nous privilégions l’agenda de Bennoo siggil Sénégal ».

Propos recueillis par Aliou KANDE

Le Soleil

Samedi 11 Septembre 2010 - 16:07



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.