contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



APRÈS LE VOL, LA COUR D’APPEL DE DAKAR SOUS LES EAUX :Plus de dix bureaux submergés au 3e étage





APRÈS LE VOL, LA COUR D’APPEL DE DAKAR SOUS LES EAUX :Plus de dix bureaux submergés au 3e étage
La Cour d’appel de Dakar est-elle poursuivie par une malédiction ? La question est d’autant plus lancinante qu’après le mystérieux cambriolage dont elle a été victime, cette juridiction est « sous les eaux ». Dans la nuit de lundi à mardi, un tuyau d’une toilette a lâché en pleine nuit, inondant plus d’une dizaine de bureaux au 3e étage. Le bilan est lourd de dossiers trempés.

Magistrats et secrétaires ont été surpris de trouver leur lieu de travail inondé. C’était la stupéfaction générale et chacun s’interrogeait sur la provenance de ces eaux. Vérification faite, l’on a découvert que la fuite provenait des toilettes situées en face des quatre bureaux des avocats généraux. Heureusement certains documents se trouvant aux étagères supérieures des armoires n’ont pas été touchés. Par contre d’autres dossiers importants placés à même sur le sol ont été entièrement mouillés. De nombreuses femmes de ménage, munies du matériel nécessaire, se sont activées durant au moins quatre heures, non seulement pour évacuer l’eau mais aussi pour étaler au soleil les dossiers gorgés d’eau. Selon les informations reçues, ce tuyau à l’origine de la fuite était défectueux et l’anomalie a été signalée à plusieurs reprises. Apparemment, les responsables chargés de la maintenance n’ont pas pris la menace au sérieux. Négligence ? En tout cas, vu les circonstances dans lesquelles l’eau a envahi les bureaux, les gens étaient dans l’expectative. On s’inquiète par ailleurs des conséquences qui peuvent tomber éventuellement sur certains documents importants. En outre, les bureaux dont les occupants se trouvent en vacances n’ont pas été nettoyés hier. Parlant de vacances judiciaires, il faut retenir que le calendrier établi cette année reste le premier dans l’histoire de la justice. Ce nouveau calendrier est appliqué à partir de ce mardi 7 août. Il n’y aura pas de jugement des chambres de flagrants délits, ni grande correctionnelle. Les seules audiences tenues ce mardi étaient le référé ; la cour d’appel correctionnelle n’a fait que renvoyer ses audiences à d’autres dates du mois d’octobre prochain. Ce mercredi, les audiences reprendront, mais, il est fort probable que la journée de jeudi sera vacante. Plusieurs magistrats se trouvent déjà en vacances et le rythme sera maintenu jusqu’à la rentrée des cours et des tribunaux.

L'Office

Mercredi 8 Août 2012 - 12:00



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.