contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



ARTICLE DU MONDE : OUMAR SARR SOUS MANDAT DE DÉPÔT





Le coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) et député, Oumar Sarr, a été placé sous mandat de dépôt, ce lundi, pour ‘’faux et usage de faux, diffusion de fausses nouvelles’’, rapporte la Radio futurs médias (RFM).


Oumar Sarr était en garde à vue depuis samedi suite à un communiqué du PDS relatif à l’article du journal Le Monde à propos du supposé financement de l’opposition en 2012 par de l’argent en provenance de la Russie.

Le Monde avait écrit dans sa livraison de jeudi que l’ex patron de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) Lamine Diack a participé à hauteur de 1,5 milliards d’Euros pour financer la campagne de l’opposition sénégalaise contre le président sortant Abdoulaye Wade en 2012 avec l’argent russe.

A la suite de cet article, le PDS s’en était pris à l’actuel chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.

Dans sa déclaration aux juges reprises par le journal français, l’ancien président de l’instance internationale d’athlétisme laisse entendre que des fonds russes auraient contribué au financement de l’opposition sénégalaise en 2012.

Dimanche, le journal Le Monde a précisé que les déclarations de Lamine Diack aux enquêteurs français n’impliquent pas directement la campagne du président sénégalais Macky Sall, mais des réseaux d’opposition à son adversaire de l’époque, Abdoulaye Wade.

’’Précision : cet article est un résumé de l’enquête publiée vendredi 18 décembre sur le Monde.fr et dans la version imprimée du Monde (daté du 19 décembre). Une première version de ce résumé
évoquait un lien avec la campagne de Macky Sall de 2012, précise le journal français dans son site.

Lamine Diack est mis en examen pour ‘’corruption passive’’ et ‘’blanchiment aggravé ‘’ par les autorités françaises. Agé de 82 ans, il a été président de l’IAAF de décembre 1999 à août 2015.

Aps


Lundi 21 Décembre 2015 - 18:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.