contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



AUDIO : Revue de Presse du Jeudi 11 Aout 2011, Les journaux commentent la défaite des Lions devant le Maroc



La défaite des Lions du Sénégal devant le Maroc (0-2) en match amical, mercredi à Dakar, est un ‘’avertissement’’ à l’équipe d’Amara Traoré, engagée dans les qualifications pour la CAN 2012 de football, selon la presse quotidienne dakaroise.



AUDIO : Revue de Presse du Jeudi 11 Aout 2011, Les journaux commentent la défaite des Lions devant le Maroc

’Faut-il trembler avant la RDC ?’’, questionne Stades, qui voit dans la défaite des Lions du Sénégal ‘’un avertissement sans frais’’. Selon Stades, cette défaite devant les Lions de l’Atlas ‘’est un coup de semonce qui a ramené les Sénégalais sur terre’’ avant le match contre la République démocratique du Congo (RDC), le 3 septembre à Dakar, pour les éliminatoires de la CAN 2012.

Walf Sports et Le Populaire embouchent la même trompette, le premier estimant qu’"à n’en pas douter, ce fut une leçon de football de la part des Marocains’’, tandis que le second titre : ‘’Les Lions redescendent sur terre’’.

‘’[…] Cette défaite a ceci de bien qu’elle permet de dégonfler la tête des [Sénégalais], mais aussi de crier haro sur la mise en forme d’une équipe qui n’en finit plus de se constituer. […] Il faut arrêter les essais à n’en plus finir’’, raille le billettiste du Populaire.

Walf Sports met la défaite des Lions sur le compte d’un ‘’déréglementent général’’ de l’équipe et soutient que ‘’le fait que la majeure partie des joueurs vient de boucler la préparation d’avant-saison et manque d’influx physique n’explique pas tout’’. ‘’Les Lions [du Sénégal] n’avaient pas le mental’’, observe Walf Sports.

‘’Une chose est d’avoir des joueurs au talent incontestable, une autre chose est de les faire jouer dans une symphonie harmonieuse. C’est la leçon implacable de cette défaite des Lions du Sénégal face à cette équipe marocaine’’, analyse Stades.

Le ‘’coup d’arrêt’’ infligé aux Lions du Sénégal lors de ce match amical devant les Lions de l’Atlas est d’autant plus sérieux que ‘’le Sénégal était sur une dynamique de succès qui fait de son équipe l’une des meilleures du continent’’, souligne Le Populaire.

Cette défaite est une ‘’belle leçon de foot à Amara’’ Traoré, selon Le Point du jour. Ce ‘’match [a été] facilement négocié par les hommes d’Eric Gerets, qui a ainsi donné une véritable leçon de football à Amara Traoré’’. Ce dernier, selon le même journal, ‘’semblait complètement perdu dans ses schémas tactiques’’.

La politique dispute les colonnes des journaux au match Sénégal-Maroc, Walfadjri faisant savoir que ‘’Mame Mactar Guèye n’a pas de soucis à se faire’’ après avoir été traîné en justice par le Mouvement du 23 Juin (M-23), qu’il a accusé d’être lié à des lobbies homosexuels et maçonniques. ‘’La CAP 21 (mouvance présidentielle) est prête à assurer sa défense. Y compris devant les tribunaux.’’

‘’Il ne pouvait en être autrement. Pour le moral des troupes, la CAP 21 apporte son soutien à Mame Mactar Guèye, après la vague d’indignations notée’’ après la visite de partis de la mouvance présidentielle à Touba, où les accusations contre le M-23 Juin ont été faites.

‘’Ce qu’on peut retenir de cette affaire, c’est que la confusion s’est installée dans le pays avec des ONG dont les responsables sont très largement impliqués dans le jeu politique’’, observe Sud Quotidien.

Guèye est membre de l’ONG Jamra, engagée dans la promotion des valeurs islamiques. Il est porte-parole de la CAP 21 (mouvance présidentielle). Alioune Tine, qui se trouve à la pointe de la bataille judiciaire du M-23 contre Guèye, est président d’une autre ONG, la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO).

Jean Paul Dias, le leader du Bloc des centristes Gaïndé (BCG, opposition), ‘’a tenté la médiation entre les deux parties (la CAP 21 et le M-23). Une initiative sabordée, selon lui (Dias), par l’ONG Jamra dont Guèye est vice-président’’, lit-on dans EnQuête.

‘’La maison du médiateur (Dias) n’est pas un terrain neutre’’ pour emmener la CAP 21 et le M-23 à s’entendre, indique L’As, citant l’ONG Jamra et le Rassemblement démocratique sénégalais (RDS) que dirige Mame Mactar Guèye.

Alioune Tine, selon L’Observateur, ‘’est devenu la nouvelle cible du camp présidentiel. Et pas seulement’’, puisqu’‘’il est aussi +l’homme qui dérange+ pour Bennoo Siggil Senegaal’’, la coalition d’opposants avec lesquels il a initié le mouvement ‘’Touche pas à ma Constitution’’ pour barrer la route au président Wade pour la présidentielle de février 2012.

Selon Le Soleil, les choses ne devraient pas s’arranger vite, puisque ‘’la CAP 21 veut poursuivre la dynamique de marquage du M-23’’.

ESF

PiccMi.Com

Jeudi 11 Août 2011 - 09:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.