contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



AUDIO : Revue de Presse du Mardi 9 Aout 2011



Les journaux sont surtout intéressés, lundi, par les hostilités ouvertes après les déclarations d’un porte-parole de la mouvance présidentielle accusant des leaders de l’opposition d’être liés à des lobbies homosexuels.



AUDIO : Revue de Presse du Mardi 9 Aout 2011
Des leaders de l’opposition ont décidé de poursuivre en justice Mame Mactar Guèye, un porte-parole de la mouvance présidentielle qui a accusé des leaders du Mouvement du 23 Juin (M-23) d’être liés à des lobbies homosexuels. C’était dimanche, à Touba (centre), lors d’une visite auprès du khalife général des mourides.

‘’Le bras de fer entre le Mouvement du 23 Juin (M-23) et la mouvance présidentielle autour de la candidature de Me Wade à la présidentielle risque d’atterrir sur le terrain judiciaire’’, annonce Le Populaire.

Les ‘’forces vives’’ réunies au sein du M-23 ont pris ‘’la ferme résolution’’ de ‘’servir aujourd’hui (mardi) une sommation interpellative à Mame Mactar Guèye’’, selon le même journal. Et, pour ce faire, les avocats Amadou Aly Kane, Assane Dioma Ndiaye et El Hadji Diouf sont commis par le M-23, précise-t-il. Ces avocats sont ‘’prêts pour la bataille judiciaire’’, indique L’AS.

Walfadjri annonce que ‘’l’escalade verbale pourrait échouer au tribunal’’.

‘’Sa sortie, dimanche à Touba, a généré des secousses jusqu’au plus haut sommet de l’Etat, mais Mame Mactar Guèye persiste et signe’’ en maintenant ‘’ses accusations’’ sur ‘’l’infiltration du M-23 par des lobbies homosexuels et maçonniques’’, rapporte L’Observateur, qui publie une interview de Guèye.

Le Point du Jour aussi annonce que les déclarations de cet allié de Wade préoccupent l’Etat.

‘’[…] La sortie de Mame Mactar Guèye n’a pas plu au chef de l’Etat. Et, pire encore, la remise d’un document confidentiel au khalife [général des mourides]. C’est en en hélicoptère que le ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom et le secrétaire général de la présidence de la République Diakaria Diaw sont arrivés à Touba hier (lundi) matin pour sauver les meubles’’, rapporte Le Point du Jour.

‘’Le débat sur les connexions douteuses entre les lobbies homosexuels et le M-23 est loin de connaître son épilogue’’, selon Le Messager. Guèye ‘’a martelé que si ces personnes dont il parle osent mettre en doute ses propos, il divulguera leurs noms […]’’, lit-on dans ce journal.

‘’Mame Mactar Guèye dans la nasse judiciaire’’, titre L’As qui, dans le sillage du Messager, est d’avis que cette querelle ne fait que commencer : ‘’Les déclarations de Mame Mactar Guèye dans la presse d’hier (lundi) ne resteront pas sans conséquences.’’

Cette querelle fait croire à Walfadjri que ‘’la situation politique actuelle, déjà plombée par la babélisation du dialogue annoncé par Me Wade et de sombres prédictions, n’annonce pas des lendemains meilleurs’’.

Ces ‘’accusations aux ras de pâquerettes’’ font que l’un des leaders du M-23, le défenseur des droits de l’homme Alioune Tine, ‘’crie à la diversion et s’en insurge véhémentement’’, rapporte Walfadjri.

Amath Dansokho, l’un des leaders du M-23, ’’n’exclut pas de porter plaintre [contre Guèye] si cela ne dépendait que de lui’’, annonce Walfadjri.

Loin de ces joutes verbales, le président Wade, lui, continue sa bataille politique ‘’sur tous les fronts, dans tous les axes’’, selon EnQuête. ‘’La famille du président de la République est sur le terrain social, politique et sportif pour redorer le blason d’un Wade qui voudrait célébrer en permanence le retour d’enfer du 23 juin 2011’’, observe ce journal.

ESF/ASG


Mardi 9 Août 2011 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.