contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



AUDIO : Revue de Presse du Mercredi 24 Aout 2011 -Le Forum du mouvement du 23 juin à la une





AUDIO : Revue de Presse du Mercredi 24 Aout 2011 -Le Forum du mouvement du 23 juin à la une
Les quotidiens dakarois parvenus mercredi à l’APS rendent presque tous compte du forum organisé, mardi à Dakar, par le Mouvement du 23 juin sur la question de la candidature du président de la République, Abdoulaye Wade, à un troisième mandat.

‘’Forum du M23 : des juristes rejettent la candidature de Me Wade’’, titre le Soleil. Selon le journal, ‘’le Mouvement du 23 juin (M23) a organisé, hier (NDRL : mardi), un forum public marqué par la présence d’éminents constitutionnalistes qui se sont prononcés sur la candidature de Me Wade’’.

D’après le Soleil, ‘’les professeurs Babacar Guèye, Abdoulaye Dièye, Mounirou Sy et Ameth Ndiaye, et l’avocat Me Doudou sont unanimes. Le président de la République ne peut pas briguer un autre mandat à la présidentielle de 2012’’.

Revenant sur cette rencontre, Walfadjri écrit que le M23 est ‘’le premier adversaire du candidat de l’Alliance Sopi pour toujours (AST)’’. Le journal explique que Alioune Tine, l’un de ses principaux animateurs, et ses camarades ‘’sont décidés’’ à lui ‘’barrer la route’’ pour un troisième mandat à la tête du pays.

Walfadjri a aussi mis exergue les révélations du professeur Babacar Guèye, un des rédacteurs de la Constitution de 2001. Selon le Pr Guèye, ‘’il ‘était admis par dérogation que le président Wade devait assumer deux mandats’’.

De son côté, le Populaire indique que ‘’Me Doudou Ndoye disqualifie Wade et les +5 Sages+’’. Pour l’avocat, qui est aussi membre du Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir), l’impossibilité pour le président Wade de se représenter pour un troisième mandat ne souffre d’aucun doute.

‘’Je viens d’écrire dans un journal que l’actuel président de la République ne peut pas se représenter, et je l’ai démontré. Je siège à ses côtés et j’en attends les conséquences. La Constitution a été bien écrite sur cette question, il n’y a aucun problème d’interprétation possible (…)’’, a-t-il affirmé.

Rendant compte de ce forum, Le Quotidien titre : ‘’Après +Touche pas à ma Constitution : le M23 va lancer +Wade, ne dépose pas ta candidature ! ‘’.

Citant Alioune Tine, le coordonnateur du mouvement, le journal explique que ‘’plutôt que d’adopter une position attentiste consistant à rester suspendus au verdict constitutionnel, les membres de ce mouvement devraient empêcher que la candidature de Wade soit déposée’’.

Mais le Messager ne semble pas convaincu pas par les arguments du professeur Babacar Guèye. Le journal parle d’’’aveux qui valident la candidature de Wade’’. Et dans l’entretien qu’il a accordé au journal, Mamadou Bamba Ndiaye, ministre chargé des affaires religieuses déclare que ‘’le débat sur la candidature de Wade n’est pas juridique’’, mais ‘’politicien’’.

En tout cas, selon Serigne Mbacké Ndiaye, ministre conseiller et porte-parole du président de la République, ‘’Wade compte sur un ndigël des chefs religieux …’’.

Le quotidien EnQuête publie un entretien avec le maire de Mermoz-Sacré Cœur, Barthélémy Dias, dans lequel celui-ci affirme que le Parti socialiste (PS, opposition) ‘’ne peut pas se passer de candidat à la présidentielle’’. Entre autres, il revient aussi sur la décision de la Cour suprême de ‘’lui restituer son permis de port d’arme’’.

La Sentinelle s’est lui aussi entretenue avec le nouveau maire de Guédiawaye, Cheikh Sarr, qui estime que ‘’le temps du messie politique est terminé’’.

Sur un autre plan, Siweul signale qu’un immeuble s’est effondré mardi à Wakhinane, dans la banlieue dakaroise, ‘’faisant un mort et une vingtaine de blessés’’. Le journal indique que le bâtiment s’est affaissé ‘’après une conférence religieuse animée par Oustaz Aliou Sall’’, de la radio Sud Fm.

Walf Grand Place précise que c’est un bébé de six mois qui a été tué dans ce drame où le prédicateur Oustaz Sall a échappé à la mort.

APS / SUDFM


PiccMi.Com

Mercredi 24 Août 2011 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.