contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Abdou Latif Coulibaly : "Les bruits autour des audits ne sont ni le fait du gouvernement ni celui du chef de l'Etat"





Abdou Latif Coulibaly : "Les bruits autour des audits ne sont ni le fait du gouvernement ni celui du chef de l'Etat"
Les "bruits" autour des audits ne sont ni le fait du gouvernement sénégalais, encore moins du président Macky Sall, a déclaré, dimanche à Dakar, le ministre-conseiller chargé de la Bonne gouvernance, Abdou Latif Coulibaly.

'’Les bruits faits autour des audits ne sont ni le fait du gouvernement encore moins celui du président de la république’’, a affirmé M. Coulibaly, à l'émission hebdomadaire "Point de vue" diffusée par la télévision publique, RTS1.

Les audits s’inscrivent dans une démarche consistant à ‘’montrer aux Sénégalais […] les situations de gestion chaotique qui se sont passées [...]’’ dans le pays, a-t-il dit.

Parlant encore de ces audits, M. Coulibaly, un ancien journaliste d'investigation, a indiqué que ‘’le plus important, c’est ce que la Justice va en faire’’.

‘’La vérité judiciaire, qui sera établie demain du fait des enquêtes et des procédures, pourrait ne pas être celle de l’opinion publique […]’’, a commenté Abdou Latif Coulibaly.

Il était interrogé sur les enquêtes menées par les autorités judiciaires sur des personnes ayant assuré des fonctions importantes - directeurs de sociétés nationales et ministres notamment – sous le magistère d’Abdoulaye Wade.

‘’Le gouvernement et le président de la République perdraient plus s’ils venaient à les arrêter au lieu de les mener à terme’’, a-t-il averti, parlant encore de ces enquêtes.

M. Coulibaly a souligné que ‘’le Sénégal dispose des mêmes chances que le Nigeria avait pour récupérer ses fonds après la mort de [l'ancien chef de l'Etat] Sani Abacha’’ à la fin des 1990.

‘’Le Sénégal dispose d’instruments juridiques nationaux et internationaux qui lui permettent de récupérer ses fonds dans le cadre du droit’’, a-t-il insisté.

La récupération de l’argent public, qui serait illégalement placé à l’étranger par des citoyens sénégalais, ‘’ne dépend pas exclusivement de la volonté du Sénégal […]’’, a-t-il précisé.

Les autorités sénégalaises ont récemment indiqué que la France, les Etats-Unis d'Amérique et la Banque mondiale étaient prêts à aider le Sénégal à recouvrer de l’argent illégalement placé à l’étranger par des citoyens sénégalais.

Le Forum civil, la section sénégalaise de Transparency International, a déclaré que 430 milliards de francs CFA appartenant à l’Etat du Sénégal ont été placés à l’étranger par des proches d’Abdoulaye Wade.

L’ex-président de la République a annoncé une plainte contre un responsable du Forum civil, à la suite de cette révélation.

APS

Lundi 9 Juillet 2012 - 09:18



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.