contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Abdoulaye Makhtar Diop s’engage à jouer un rôle de facilitateur dans la crise de l’éducation



Le Grand Serigne de Dakar Abdoulaye Makhtar Diop s’est engagé à jouer un rôle de facilitateur pour ‘’sauver l’école sénégalaise’’ en proie à des perturbations depuis des mois, a appris l’APS.



Abdoulaye Makhtar Diop s’engage à jouer un rôle de facilitateur dans la crise de l’éducation
M. Diop, également député, a pris cet engagement lors d’une audience avec le chef de l’Etat Macky Sall, indique la présidence dans un communiqué reçu à l’APS.
‘’Le Vice-président de l’Assemblée nationale s’engage à jouer un rôle de facilitateur pour sauver l’école sénégalaise. Abdoulaye Makhtar Diop salue par ailleurs l’intérêt que le président de la République porte à l’éducation et sa préoccupation à l’amélioration des conditions des enseignants’’, lit-on dans ce document.
La même source précise que le Grand Serigne de Dakar était également au Palais ‘’pour échanger avec le chef de l’Etat sur la situation sociale du pays’’.
Le secteur de l’éducation est fortement perturbé par le mouvement de l’intersyndicale du G6 qui exige "l’augmentation substantielle de toutes les indemnités notamment celles du logement et le respect de tous les accords signés".
Le chef de l’Etat Macky Sall a récemment invité les enseignants à reprendre les cours, en vue de préserver "le leadership international de l’école sénégalaise et des structures universitaires nationales".
Le gouvernement a entamé des négociations avec les syndicats d’enseignants au sujet de leurs revendications, mais ces discussions achoppent sur la question de l’indemnité de logement.
Selon le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, le gouvernement a proposé 75 mille francs CFA mensuel, par enseignant, un montant qu’il ne compte pas dépasser, au grand dam des enseignants qui en réclament plus.
Le Premier ministre a proposé, aux plateformes des organisations syndicales des enseignants, la mise en place d’un dispositif de monitoring stratégique en vue de "liquider toutes les questions en suspens".
Mahammed Boun Abdallah Dionne a demandé une pause d’un mois pour apporter des réponses aux questions relevant des points de divergence avec les plateformes des syndicats.
Dans un document rendu public récemment, le ministère de l’Economie a indiqué que la mise en œuvre des accords entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, entre 2015 et 2017 a coûté 285 milliards, selon le ministère de l’Economie.
Ces 285 milliards versés par l’Etat concernent principalement la mise en solde d’enseignants, le paiement de rappels (avancement, validation, intégration et primes et indemnités), le traitement de projets d’actes à travers des guichets uniques, d’octroi d’indemnités, indique le ministère dans un document remis à la presse.
APS

PiccMi.Com

Lundi 26 Mars 2018 - 00:50



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.