contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Abdoulaye Wade prêt à mourir «pour sauver» son fils Karim, selon la presse sénégalaise



Le meeting du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) fait le menu des quotidiens sénégalais de ce jeudi, qui se focalisent sur les propos de son SG, Me Abdoulaye Wade, qui dit prêt à mourir pour sauver son fils Karim, en prison pour enrichissement illicite portant sur plus de117 milliards de francs cfa.



Abdoulaye Wade prêt à mourir «pour sauver» son fils Karim, selon la presse sénégalaise
«Procès pour enrichissement illicite : Wade prêt à mourir pour Karim», titre EnQuête. Dans ce journal, l'ex-chef de l'Etat sénégalais soutient que «celui qui ne se bat quand on arrête pour son fils est un lâche» et que «condamner Karim, c'est détruire sa vie».

Pour La Tribune, Wade a réussi son meeting et menacé : «Je suis prêt à y laisser ma vie».

«Pour Krim, Wade prêt au sacrifice suprême», titre Le Populaire, relayant ces propos de Wade : «Je n'admettrai pas que la CREI se réunisse pour juger Karim. La condamnation de Karim, je ne l'accepterai jamais, ça ne se produira pas au Sénégal. Sinon, ce jour-là, Macky me prendra la vie».

Selon L'As, pour sauver Karim d'une condamnation, Wade prêt à donner sa vie».

«Wade lâche ses bombes», renchérit Walfadjri à sa Une, soulignant qu'il traite Macky Sall d'incapable.

De son côté, Le Quotidien note que «Wade délire en force» et affirme : «Je veux dialoguer…mais la libération de Karim est non négociable».

«Wade à Macky Sall : Touche pas à mon fils», titre Le Témoin.

Ce qui pousse le Mouvement du 23 juin (M23) à montrer, à la Une de Sud Quotidien, son opposition à «tout deal» dans le procès de Karim et Cie.

Traitant des manœuvres secrètes au sein du Pds et de la collusion avec l'ennemi, Direct-Info indique que «Souleymane Ndéné Ndiaye, Awa Diop, Ousmane Ngom, Khafor Touré (sont) indexés».

Sur la participation du Sénégal à la Can 2015, Le Soleil écrit à sa Une que «Macky Sall demande un bilan exhaustif dans la sérénité» et que la FIFA sanctionne Diafra Sakho et son club West Ham qui l'avait empêché de participer à la Coupe d'Afrique sous prétexte de blessure. «La Fifa sanctionne Diafra et West Ham», ajoute Stades.


APA


Jeudi 5 Février 2015 - 08:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.