contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Abus de confiance et recel : Le couple Diallo et leurs complices risquent six mois ferme





Abus de confiance et recel : Le couple Diallo et leurs complices risquent six mois ferme
Mamadou Diallo et sa femme Daba Thiam ainsi qu’Abdourahmane Mar, prévenus d’abus de confiance et de recel, risquent six mois ferme. La représentante du parquet a aussi requis six mois assorti de sursis à l’encontre de leurs co-prévenues qui sont toutes des commerçantes au marché de Thiaroye.

Au courant du mois d’août dernier, la plaignante Sagar Dieng, de retour d’un voyage qu’elle avait effectué en Mauritanie pour les besoins de son commerce, avait confié à un chauffeur de clando, sa marchandise constituée de 46 rouleaux de tissus. C’était au Poste Thiaroye où elle était descendue. Le conducteur avait pour mission de déposer le colis dans un magasin sis au marché de Thiaroye.

Mais ce dernier empruntera une autre voie car il s’est permis de brader la marchandise à un certain Mamadou Diallo, avant de prendre la poudre d’escampette. Sa victime n’avait pas eu l’idée de lui demander ses coordonnées, à savoir son numéro de téléphone portable, encore moins, de relever l’immatriculation de son véhicule.

La marchandise en sa possession, Mamadou Diallo en cédera une partie à son épouse Daba Thiam et à Abdourahmane Mar à charge pour eux de le vendre le plus rapidement possible. Ce que ces derniers feront à vil prix à leurs co-prévenues que sont Fatou Fall, Tabara Niang, Daba Fall, Yaye Diagne Diouf, Astou Mbaye, Mbène Diouf et Bigué Diaw, toutes commerçantes au marché de Thiaroye. Cependant, l’affaire a éclaté lorsqu’un des vigiles dudit marché a aperçu le sieur Diallo traînait des tissus à bord d’un pousse-pousse. Et lorsqu’il aperçut la propriétaire légitime de la marchandise accompagnée d’un policier, Mamadou Diallo voulu prendre ses jambes à son cou. Il sera appréhendé. L’enquête ouverte a abouti à l’arrestation de toute la bande dont les membres n’ont fait que s’accuser mutuellement à la barre.

L’épouse de Mamadou Diallo a soutenu que c’est Abdourahmane Mar qui lui a remis la marchandise. Alors que celui-ci avait déclaré devant les enquêteurs que c’est Mamadou Diallo qui lui avait remis le produit issu du vol.
«Mamadou Diallo et son épouse ont acquis la marchandise auprès d’un chauffeur de clando. Je peux même vous conduire auprès de ce dernier», avait-il juré devant les enquêteurs, précisant que le couple ne lui avait remis que 11 coupons de tissus. Pour la représentante du parquet, il n’y a aucun doute que les prévenus n’ignoraient pas la provenance douteuse de la marchandise du moment où la plupart d’entre eux sont des commerçants. «Depuis quand des chauffeurs de clando vendent-ils des coupons de tissus ?», s’est-elle interrogé.

Eu égard à la constance des faits, elle a requis six mois ferme contre Mamadou Diallo, sa femme Daba Thiam et à Abdourahmane Mar. Elle a aussi demandé au tribunal de condamner les sept prévenues à une peine assortie du sursis. Auparavant, Me Malick Mbengue, conseil de la partie civile avait réclamé 2 millions de francs Cfa en guise de dommages et intérêts.

Les quatre avocats de la défense ont plaidé la relaxe pure et simple des prévenus à titre principal et subsidiairement, la clémence du tribunal. Pour sa part, Me Aboubacry Barro, conseil du couple Diallo, a indiqué que le tribunal ne peut pas condamner ses clients en se fondant sur les accusations d’un co-prévenu. Quant à Moustapha Dieng, sa conviction est que la plaignante a été d’une «négligence coupable». Le tribunal rendra sa décision le 28 octobre prochain.

LESOLEIL

PiccMi.Com

Mardi 25 Octobre 2011 - 20:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.