contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Abus de confiance présumé : Serigne Aramine Mbaké de Dangote poursuivi par une femme d’affaires





Abus de confiance présumé : Serigne Aramine Mbaké de Dangote poursuivi par une femme d’affaires
PICCMI.COM- C’est une affaire aux contours sombres qui pourrait avoir un lien avec les manœuvres continues autour de la Cimenterie de Dangote. Une plainte pour abus de confiance a été déposée par une femme d’affaires bien connue de la place, contre Serigne Aramine Mbacké. Ce dernier, frère de feu Kader Mbacké, pour ceux qui ne le connaissent pas, a été le boss de Dangote Industrie Sénégal. Selon nos sources, il est poursuivi par Fatou Thiam, femme d’affaires spécialisée en Import-Export qui s’active dans plusieurs produits de grande consommation comme le sucre. C’est cette dame qui a porté plainte contre Serigne Aramine M'backé et l’affaire est traitée au niveau de la Division des investigations criminelles (DIC), précisément à la Brigade des affaires générales (BAG).

En vérité, il s’agit d’une nébuleuse qui tourne autour de lettres de garantie dont la valeur est de 350 millions de francs CFA. Des opérations qui se sont passées dans une banque de la place. Serigne Aramine M'backé aurait expliqué aux enquêteurs que la dame a voulu escompter les lettres de garantie alors que l’opération (importation de sucre) n’était pas encore exécutée. L’ex-Dg de Dangote Industries aurait bloqué l’opération, exigeant que le bateau soit là. Vrai ? D’autres sources parlent d’engagements non respectés par Serigne Aramine M'backé, qui aurait purement et simplement roulé la dame dans la farine. Ce dernier a d’ailleurs expliqué aux enquêteurs que la dame qui a porté plainte, lui doit déjà 50 millions de francs CFA.
Dans tous les cas, l’enquête est entre les mains des la DIC.

Enquête


Samedi 19 Juillet 2014 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.