contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Acte contre-nature, attentat à la pudeur, pédophilie : Le garçon de 13 ans accuse le dibitier



Dibitier de son état, Hamar Sabou (40ans est poursuivi par A. N, un jeune garçon de 13 ans qui l'accuse d'avoir abusé de lui. Le parquet qui estime qu'il n y a pas d'éléments suffisant qui atteste du viol, a disqualifié les faits en détournement de mineure avant de requérir une peine ferme de deux ans à l'encontre du dibitier qui sera fixé sur son sort, le 2 décembre prochain.



Acte contre-nature, attentat à la pudeur, pédophilie : Le garçon de 13 ans accuse le dibitier
Attrait devant du tribunal des flagrants délits pour acte contre-nature, attentat à la pudeur et pédophilie, Hamar Sebou alias Hameth Diop a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés à la barre. Ce dibitier de 40 ans qui a sa dibiterie à « case bi » sise aux Parcelles Assainies est poursuivi par A.N, 13 ans, pour abus sexuel. D'ailleurs, il a été appréhendé au moment où il poursuivait le jeune garçon, dans les environs du marché Gueule Tapée, derrière la cité Fadia. L'un des gardiens du marché appelé comme témoin à la barre, a déclaré qu'après avoir pressé de questions le prévenu, ce dernier lui a rétorqué, qu'il jouait simplement avec le garçon puisque c'est son ami. Seulement, il faut dire que les éléments de l'enquête menée par les éléments du commissariat de Golf, a permis de savoir que le dibitier s'apprêtait à emmener sa victime dans une forêt derrière la cité Fadia, pour abuser de lui, comme il a déjà eu à le faire. Des propos réfutés par le prévenu qui soutient qu'il voulait juste récupérer les deux mille Fcfa qu'il avait prêtés à l'enfant qui tentait de fuir.
Lors de sa déposition à la barre, la victime a en effet, déclaré que le dibitier faisait à chaque fois, appel à deux garçons qui se chargeaient de l'entraîner dans la forêt où ils l'attendaient. Une fois, sur place, déclare toujours la victime de 13 ans, le prévenu enlevait son pantalon tantôt pour lui demander de pincer ses parties génitales entre ses cuisses, tantôt pour le sodomiser, en lui faisant une pénétration rectale.
Des allégations que le prévenu a également niées en précisant que s'il s'est approché du jeune garçon, c'est parce qu'il avait pitié de lui et voulait l'aider, en lui donnant quelques fois de l'argent.
Il faut à ce propos signaler que le mis en cause s'est rendu à deux reprises chez le jeune garçon, pour lui rendre visite, mais a été chassé par la mère de ce dernier. Estimant que le prévenu n'a pas à avoir pitié de son fils, dont tous ses grands frères sont en année de Bac et d'autres à l'université, la dame a expliqué que c'est lui qui a voulu arrêter ses études pour être mécanicien. Si cette dernière a réclamé un dédommagement de trois millions de francs, le parquet quant à lui, trouve qu'il a une absence d'éléments probants, prouvant la culpabilité du prévenu, mais qu'en tout état de cause , il a un détournement de mineur qui résulte des déclarations du prévenu et de la mère de la victime. Ce qui fait qu'il a requis deux ans ferme à son encontre. La défense de son côté a sollicité la relaxe en se demandant où se situe la détournement de mineure, pour quelqu'un qui a simplement donné de l'argent à une personne qui venait chaque jour dans sa dibiterie pour y ramasser les restes.
L'affaire sera vidée dans deux jours.
Mansoura Fall (Stagiaire)

source .Populaire


Jeudi 1 Décembre 2011 - 19:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.