contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


Album « Retour de l’enfer » : Lamine Maïga condamne l’emprise de la drogue


Le chanteur et compositeur sénégalais Mamadou Lamine Maïga a présenté, mercredi dernier au Just 4 U, son dernier album intitulé « Retour de l’enfer ». Un opus qui retrace son vécu dans la toxicomanie.




Album « Retour de l’enfer » : Lamine Maïga condamne l’emprise de la drogue
« Je suis revenu de loin. Ma vie était presque anéantie à cause de la drogue. Je rends grâce à Dieu. Ce produit, plus qu’un album est une réalité vécue. Aujourd’hui, mon combat consiste à aider les jeunes à vaincre leur dépendance à la drogue. Il faut reconnaître que ce retour n’était pas évident car j’étais dans le ventre du diable », a lancé Mamadou Lamine Maïga d’une voix étreinte d’émotion. Il s’exprimait mercredi dernier, au cours d’une conférence de presse au Just 4 U à Dakar.

Ancien vocaliste du « Super Diamano » aux côtés de Moussa Ngom et Oumar Pène, Mamadou Lamine Maïga avait disparu de la scène musicale à cause de l’usage de la drogue.

« Dans cet album de la résurrection, Maïga ne met pas de gants pour aborder frontalement les problèmes qui ont failli gâcher sa carrière et par extension toute son existence. Le titre de l’album renseigne largement sur sa volonté de ne rien regretter de ce passé, qui a failli le précipiter dans le gouffre profond » lit-on dans le document transmis à la presse.

L’artiste a décidé de vulgariser sa souffrance afin que d’autres jeunes ne tombent pas dans les mêmes travers. Il s’était installé en Italie pour suivre une cure de désintoxication pendant trois ans. Mis sur le marché à la veille de la Korité 2010, l’opus est composé de 10 titres inédits avec quelques chansons en « remix ».

A l’écoute, l’on se rend compte que l’album est bien ficelé, bien arrangé, un travail de qualité. Plusieurs thèmes relatifs aux faits sociaux sont abordés dans un rythme « mbalax » bien travaillé.

« Ma ngui nii » est une chanson parlant de la victoire du Bien sur le Mal.

Maïga y évoque son parcours et s’adresse à ses fans qui n’ont ménagé aucun effort pour le soutenir dans son combat contre la drogue. « Retour de l’enfer » constitue pour lui une renaissance pour un nouvel envol dans la musique. Alors que le titre « doun fi diekh » est une plongée au cœur de la vie des toxicomanes. Une véritable introspection qui lui a permis de demander un soutien à ces personnes qui ne sont plus maîtres de leur volonté. Le chanteur envisage de créer une structure avec des bailleurs Italiens pour aider les jeunes toxicomanes à réintégrer la société dignement.

Après la conférence, l’artiste est monté sur scène avec son orchestre pour interpréter en « live » quelques morceaux de son album. Mamadou Lamine Maïga a toujours cette capacité étonnante à émouvoir et à communier avec son public. La tonalité de sa voix ne laisse personne indifférent.

Maké DANGNOKHO
Le Soleil




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV