contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Aly Ngouille Ndiaye : « Cet acte odieux ne nous fera pas reculer"



Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique Aly Ngouille Ndiaye a conduit une forte délégation ministérielle en Casamance ce dimanche pour évaluer la situation sécuritaire et présenter en même temps les condoléances de la Nation aux familles éprouvées. Sur place, il a affirmé que cette attaque armée n’entrave pas le processus de paix en Casamance encore moins les efforts du gouvernement pour la relance des activités économiques de la région.



Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, a effectué dimanche un déplacement à Ziguinchor, plus précisément Borofaye, dans la périphérie de Ziguinchor (sud du pays) pour se rendre au chevet des blessés et présenter les "condoléances de la Nation" aux familles des victimes. Porteur d'un "message du président Macky Sall", M. Ndiaye est venu avec un million FCFA pour chaque famille, une enveloppe destinée à "permettre d'organiser dignement leur deuil".
L'enveloppe a été remise au gouverneur de Ziguinchor, Guédj Diouf, qui, à son tour, l'a remise au préfet Ibra Fall. Ce dernier a pris contact avec les familles. "C'est juste en guise de soutien pour permettre aux familles de préparer et d'organiser dignement leur deuil", a précisé une autorité administrative à l’APS.
Il est allé aussitôt au service des urgences de l'hôpital régional de Ziguinchor où sont internés les 6 blessés de la tuerie qui a fait 13 morts, dont les corps se trouvent également dans cet hôpital. Ensuite, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique Aly Ngouille Ndiaye s’est rendu à Néma 2, où plusieurs familles de victimes ont reçu la délégation du ministre, en présence des notables du quartier, des délégués et de plusieurs riverains.
Avant de quitter la région, Aly Ngouille Ndiaye a laissé entendre que cet acte odieux ne fera pas reculer le gouvernement et ne mettra pas un coup de frein au processus de la paix entamé par le chef de l’Etat ainsi que les efforts que le gouvernement est en train fournir dans la région pour la relance des activités économiques. Aly Ngouille Ndiaye de rassurer dans la foulée que "les auteurs de cet adieux seront traqués et punis"

Lire ci-dessous le communiqué du gouvernement sur l’attaque armée de ce samedi
Aujourd'hui, 6 janvier 2018, vers 16h30, de paisibles populations de l’Arrondissement de Niaguis, Département de Ziguinchor, parties dans la forêt de Borofaye, ont fait l'objet d'une attaque armée d'une rare barbarie. Cette attaque a malheureusement occasionné la mort de treize (13) jeunes hommes dont dix par balles, deux par armes blanches et un brûlé. L'attaque a également eu pour conséquence sept (7) blessés par balles, dont un blessé grave.
Cet acte délibéré contre des civils sans défense, intervenant une semaine à peine après l'appel solennel du Président de la République pour une paix définitive en Casamance, sans vainqueur ni vaincu, ne saurait être interprété autrement qu'un acte désespéré de forces sans ambition autre que la violence gratuite, au moment où la paix se consolide chaque jour davantage dans la partie sud du pays.
Informé, le Chef de l'Etat, Chef suprême des armées, a immédiatement convoqué le Conseil national de sécurité qui se réunit en ce moment-même au Palais de la République. Le Chef de l'Etat a déjà instruit les forces de défense et de sécurité, activement engagées dans cette partie de la Basse Casamance, pour que force reste à la Loi. Il a également ordonné que les auteurs de cet acte criminel soient recherchés et traduits en justice.
Le Président de la République a par ailleurs dépêché une délégation ministérielle qui se rendra sur place dès demain, Dimanche 7 janvier 2018, pour évaluer la situation sécuritaire et présenter en même temps les condoléances de la Nation aux familles éprouvées.
Le Gouvernement demande aux populations de la Région de ne point céder à la peur et réitère son engagement à faire régner l'ordre et la sécurité sur l'ensemble du territoire national.



PiccMi.Com

Dimanche 7 Janvier 2018 - 17:50



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.