contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Ama Baldé sur son séjour carcéral : "C’est Karim Wade qui a acheté pour nous un sac et des gants pour la boxe"





Ama Baldé sur son séjour carcéral : "C’est Karim Wade qui a acheté pour nous un sac et des gants pour la boxe"
PICCMI.COM- Ama Baldé a rompu son Jung hier chez li auprès des siens. Le lutteur de l’écurie Falaye Baldé est libre comme l’aire après 10 jours de prison, le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar l’a condamné à une amende de 50.000 Fcfa assorti du sursis. Il explique comment il a vécu son séjour carcéral dans les colonnes de Grand Place.

“Je ne trouve pas les mots pour expliquer l’accueil royal que j’ai reçu en prison. J’ai appris aussi que la vie ne se limite pas seulement dans les quartiers ou au sein de nos familles. Il y a un autre monde différent du notre. En prison, des détenus se sont portés volontaires pour assurer ma sécurité. Ils surveillaient mes habits, ils gardaient ma place dans la cellule et ils faisaient tout pour que je ne manque de rien. Je dis tout ce que je voulais, même mes repas. Ils faisaient tout pour me servir dans les meilleurs conditions possibles.

En plus, je n’avais aucune raison d’avoir peur. La peur n’existe pas chez moi. Je pense à mon destin. Si je suis allé en prison, ce n’est pas parce que je suis un bandit, mais c’est plutôt un passage programmé par Dieu dans ma vie de mortel. Je ne sentais même pas la chaleur car on m’avait donné un ventilo. Vraiment, j’étais dans de bonnes conditions de détention”, explique-t-il.

Pour ce qui est de son combat avec Gouy Gui, Ama Baldé se dit prêt. “Je m’entraînais en prison avec des lutteurs comme Bathie Seras, Mame Diogomaye. J’en profite pour les remercier. En prison, comme il n’y a pas de salle de musculation, j’étais obligé de me lever à 6 heures du matin pour faire mes entraînements dans la cour en faisant des tours.

Un jour, Karim Wade m’a appelé et a demandé aux gardes de m’apporter ces matériels d’entrainement qu’il avait achetés pour moi. C’est un homme bien. D’ailleurs, c’est lui qui a acheté pour nous un sac et des gants pour la boxe. J’en profite pour le remercier et prier pour lui et les autres pour qu’ils recouvrent la liberté le plus vite possible. Je prie également pour tous les prisonniers, particulièrement ceux de la chambre 13″, dit-il dans le journal.


Mercredi 8 Juillet 2015 - 08:53



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.