contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Amadou Dia sur l’attaque meurtrière au Mali : «Pourquoi autant d'impunités, autant de mensonges, de silences complices »



Je m'incline devant ces victimes peulh au Mali alors que j'avais bien alerté sur ma page facebook depuis le 26 juin 2018, malheureusement aucune réaction enregistrée.



Il est inconcevable que des groupes armés se réveillent et décident de tuer sans en être empêchés.
La protection militaire doit être étendue à tous les groupes de citoyens menacés
Si un membre d'une société sent sa vie en danger il est en droit de s'attendre à cette assistance dès que le risque est connu et avéré. Il revient à l'Etat de le faire pas des milices.
Le danger pour ce conflit intercommunautaire était bien connu et bizarrement il a fallu laisser passer des élections au Mali pour reprendre ces actes si inhumains et si révoltants.
Notre pays a bien envoyé ses soldats pour aider le Mali dans son intégralité contre des forces armées mais il n'a pas le droit de se taire devant ce qui se passe sur le territoire contre des citoyens de ce même pays.
Pour ne pas gêner les relations diplomatiques j'avais sollicité l''intervention du Directeur Régional d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre en sa qualité d'Expert Indépendant des Nations-Unies pour la Défense des Droits de l'Homme au Mali, notre concitoyen Mr Alioune Tine.
J'avais tiré la sonnette d'alarme désespérément pour sauvegarder les vies des rescapés ou sursitaires, malheureusement certaines voix, comme la mienne, ne portent pas et nous n'avons que le seul droit qui nous est reconnu: les regrets, les prières et les condoléances...
Pourquoi autant d'impunités, autant de mensonges, de silences complices ? Pourquoi la vérité est-elle toujours dominée par le mensonge, le vice, le mal, la méchanceté, la barbarie ?
Pourquoi les classes dirigeantes de ce monde ici-bas s'allient-ils souvent contre les peuples faibles parce que paisibles, pauvres et pleins de foi pour survivre dans leurs conditions de vie si misérables ? Pourquoi une amitié qui rappellerait les autres à l'ordre dans une liberté de ton dictée par la crainte en Dieu, L'Omnipotent, L'Omniscient, Le Tout-Puissant, Le Miséricordieux, ne serait-elle pas possible entre Présidents ou Rois ?
J'ai mal, très mal et je souffre dans ma chair, mon coeur est meurtri quand je promène mon regard sur mes petits-enfants en pensant à ceux-là qui ont eu la malchance d'être nés peulh et de se trouver dans un pays où ils ne sont ni protégés ni aimés alors qu'ils y sont des citoyens. En leur ôtant la vie de manière si précoce, les assassins étouffent les chances pour eux de servir ce Mali que je connais depuis la Fédération avec le Sénégal.
Dans Redemption Song, Bob Marley parlait de prophètes en disant "How long shall they kill our prophets while we stand aside and look ?"
A la place de prophètes je poserai la question suivante " Pendant combien de temps, allons-nous observer et laisser tuer les faibles, les populations désarmées sans rien faire ?"
NB: Vous trouverez en dessous ma réaction en juin 2018 sur ce qui se passait au Mali.
Amadou DIA
Consultant Opérations portuaires,
Transport et Logistique.

--- ---'---- ---------- ---------- ------- ------- ----- -------- -------
Dakar le 26 juin 2018

A MONSIEUR ALIOUNE TINE
DIRECTEUR RÉGIONAL D’AMNESTY

INTERNATIONAL POUR L’AFRIQUE DE
L'OUEST ET DU CENTRE

Expert indépendant des Nations Unies pour
la Défense des Droits de l’Homme au Mali

OBJET : EVENEMENTS TRAGIQUES AU MALI, DOGON CONTRE LA COMMUNAUTÉ PEULH. UNE MENACE POUR TOUTE UNE RÉGION AFRICAINE !

Monsieur le Directeur régional,
La lecture des évènements tragiques qui se passent au Mali entre des citoyens « frères » d’un même pays nous dicte de vous adresser cette correspondance afin de solliciter votre voix pour en faire un relai de notre cri du cœur. Notre but est de provoquer, grâce à votre implication, une prise en charge plus large et efficace de cette affaire qui dépasse les limites du raisonnable.
Il est vrai, d’ailleurs, que les rebords de l’acceptable ont largement été entamés par ce vent de folie conduisant les tueurs, de plus en plus, au stade de la bestialité. En lisant la manière dont les exactions des supposés « DOZO » armés sèment la mort parmi une autre communauté du même pays, il serait judicieux et urgent de faire intervenir les forces d’interposition de la CEDEAO ou de l’Union Africaine, ne serait-ce que pour préserver la vie des survivants, des sursitaires avant d’œuvrer à ramener la paix dans cette partie du monde.
Pourquoi une force internationale d’interposition en lieu et place de l’armée régulière locale ? C’est pour des raisons de confiance mutuelle entre Peulhs et Dogon, de neutralité, de justice, de traitement équitable, de protection, de sauvegarde, vis-à-vis de tous les citoyens vivant sur le sol malien par l’armée locale. Les autorités sont dépassées par la tournure des évènements, l’éloignement de la Capitale par rapport à la zone où se passent la tuerie, le massacre et l’insécurité totale.
Nous avons lu quelque part les mesures prises par les autorités maliennes et, à notre humble avis, elles ne seront ni efficaces ni suffisantes parce que les feux allumés sur le territoire sont dispersés par conséquent difficiles à maîtriser alors que la vague déferlante des « chasseurs » ayant troqué leurs gibiers contre des êtres humains se propage pour semer la désolation, la peur, la douleur, la tristesse et la misère chez les Peulhs.
Nous vous adressons cet appel pour plusieurs raisons dont celles qui suivent :
- Votre voix porte plus loin que la nôtre, en votre qualité d’expert indépendant des Nations Unies pour les Droits de l’Homme au Mali,
- La communauté nationale et internationale vous écoute plus attentivement,
- Les autorités sont obligées de prendre en considération votre sollicitation, votre appel, votre invitation du fait du poids de votre ONG pour la défense des Droits de l’Homme,
- Votre personnalité en tant que Directeur Régional d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre replace le Mali est dans votre zone de compétence.
- Vous pouvez travailler main dans la main avec les autres ONG basées au Mali comme l’AMDH (Association Malienne des Droits de l’Homme), le FIDH (Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme) Office Mali, ASF- (Avocats Sans Frontières), la COMAD (Coalition Malienne des Droits de l’enfant), la CMADDH (Coalition Malienne des Défenseurs des Droits Humains), etc…
- Enfin votre engagement qui nous pousse à vous faire confiance pour une plus réactivité et une prompte requête de mobilisation de forces d’interposition à l’issue d’une rencontre urgente de la CEDEAO sinon de l’UA
N’attendez pas que les sols soient jonchés des dépouilles mortelles d’enfants, de femmes, de personnes âgées surpris par leurs semblables devenus des bêtes féroces, au regard vif d’oiseaux de proie, de vautours venus les exécuter froidement aux premières lueurs de la journée, après préméditation. Ces tueurs se sentent heureux du nombre de victimes sous leurs balles sans mesurer la gravité de leurs actes.
Oui, agissez avant que le nombre de pauvres victimes n’augmentent sous peu de temps car nous avons lu dans une contribution d’Ali Kounkara dans « Studio TAMANI », Toutes les voix du Mali, de la Fondation Hirondelle (Media for peace and human dignity) rédigée le 24 mai 2018 qu’une nouvelle milice peulh aurait été créée. Cette milice sous la dénomination du « Salut du Sahel et du Centre du Mali » regroupe les Peulhs du Mali, du Niger et du Burkina Faso avec comme objectif de protéger leurs communautés contre les exactions dont elles sont victimes. N’y voyez-vous pas déjà, comme nous, les prémices d’une instabilité et l’installation d’un véritable volcan en action dont les laves risqueraient de couler hors du territoire malien pour toucher cette région ?
En espérant que notre appel sera entendu par votre personnalité, via les réseaux sociaux, pour être transmis à qui de droit dans la plus grande célérité avec un poids de persuasion apte à éteindre ce fléau qui nous menace. Nous restons à votre écoute et vous prions, Monsieur, de bien vouloir agréer l’expression de notre très haute considération.
Amadou DIA
Consultant en opérations portuaires, Transport et Logistiques,
Conseiller municipal Commune de Dodel
Arrondissement Gamadji Saré- Département de Podor

PiccMi.Com

Lundi 25 Mars 2019 - 12:50



Réagissez à cet Article

1.Posté par amanon le 28/03/2019 12:18

retour affectif rapide
Marabout médium pour le retour affectif de l'être aimé
Je suis le grand maître marabout de retour affectif rapide et retour affectif entre lesbiennes et pour les femmes stériles
Pour le retour immédiat de l’être aimer. Prenez contact avec moi pour tout votre besoin
Je suis aussi formidable dans le domaine de porte feuille magique et jeux LOTO
Avez-vous un problème de mariage?
Avez-vous des problèmes avec la justice?
Avez-vous des problèmes avec votre patron?
Vous vous sentez menacer par votre entourage?
Vous gaspillez de l'argent sans faire de réalisation?
Vous avez des problèmes pour accoucher?
Vous avez des problèmes pour être enceinte?
Vous vous posez des quese conjoint(e).
Voudriez-vous que la chance vtions sur les fausses couches?
Vous voudriez connaitre votre avenir?
Vous ne satisfassiez pas votrous souri aux jeux et au boulot ?
Votre patron vient de vous renvoyez du boulot ??
Votre copain (e) vient de vous quitter ??
Vous ne vous sentez pas aimez pas les autres ?
Vous cherchez un bon boulot..

J’ai fait 20 ans d’expérience
Réussir la ou les autres ont échouées et 100% de résultats sans fin a tout vos souci

voici mes contacte
mail:ahossouamanon@gmail.com
tel:+22967392114
whatssap:+22967392114

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.