contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



[Athlétisme] Lemaitre Du Temps



Christophe Lemaitre est devenu le premier sprinteur blanc de l'histoire sous les 10 secondes sur 100 m en réalisant 9''98 (vent 1,3 m/s) lors de la finale des Championnats de France. Il a du même coup battu le record de France détenu jusqu'à présent par Ronald Pognon (9''99).



[Athlétisme] Lemaitre Du Temps
Fini l'apprentissage. Christophe Lemaître est entré vendredi à dans la cour des sprinters respectables en descendant sous la barre des 10 secondes sur 100 mètres, celle qui excite tous les as de la vitesse. Le "gamin" d'Aix-les-Bains (20 ans depuis le mois dernier), a ébloui la deuxième journée des Championnats de France de Valence en claquant un 9"98 devant Martial Mbandjock (10"08), et Ronald Pognon (10"34) à qui il enlève le record de France que le Martiniquais détenait depuis juin 2005 en 9"99.

"C'était un de mes gros objectifs, maintenant c'est fait, je suis content. Je vais pouvoir me concentrer sur les Europe de Barcelone où je vise le podium", réagissait à chaud Lemaître devant les caméras de Canal +. Avec une telle performance (avec un vent favorable de 1,3 m/s), c'est rien de moins que le titre que visera l'élève de Pierre Carraz à la fin du mois lors des Championnats d'Europe de Barcelone. Il est ainsi devenu le premier sprinter blanc à passer sous la barre des 10 secondes, le 72e athlète à réussir ce temps mythique depuis le chronométrage électrique et la performance de l'Américain Jim Hines aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968 (9"95).


Un duel Lemaître-Chambers ?

Et ce n'est pas un hasard. Depuis quelques mois, Christophe Lemaître était parvenu à se montrer régulier en réalisant des temps légèrement au dessus de 10 secondes, comme en demi-finales la veille à Valence (10"05). Trois semaines plus tôt, à l'occasion des Championnats d'Europe par équipes, il améliorait d'un centième son record personnel (10"02), en terminant deuxième derrière Dwain Chambers (9"99). Il sait désormais qu'il pourra rivaliser avec le Britannique en Catalogne.

Le plus dur sera peut-être de résister à la pression, entre autres médiatique, qu'il va devoir supporter avant le rendez-vous continental. Mais à l'image de Teddy Tamgho au triple saut, issu de la même génération, Christophe Lemaître n'a pas tardé à matérialiser son énorme potentiel en performances de haut niveau. Le sprint français vient enfin de se dépoussiérer en entrant dans une nouvelle ère et Lemaître a gravé à jamais son nom dans l'histoire de l'athlétisme. Un peu pus tôt, la cité drômoise avait assisté à la victoire chez les filles de Véronique Mang (11"16) qui a devancé Christine Arron (11"27), très heureuse, à bientôt 37 ans, de retrouver des sensations après une année 2009 perturbées par les blessures "Déjà hier, j'étais contente de moi avec une belle accélération (en ½ finales). Et je suis encore plus satisfaite aujourd'hui car j'ai fait un départ moyen mais je suis arrivée à bien accélérer", déclarait la « Reine Christine » qui envisage de "pouvoir descendre encore le chrono et faire partie des meilleures européennes à Barcelone."

Elle accompagnera donc Véronique Mang, ce qui est déjà une excellente nouvelle pour celle dont le record personnel culmine à 10"73. Autre « ancienne » en lice ce vendredi, Eunice Barber s'est contentée de la médaille d'argent à la longueur (6,60 m), battue par Eloyse Lesueur (6,71 m) qui réussit les minima fixés justement à 6,71 m.



Source Lequipe.fr / Sports.fr

M.S.

Vendredi 9 Juillet 2010 - 21:17



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.