contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Audio - Revue de Presse du Jeudi 22 Septembre 2011 : Tabaski, remous politiques et incident de vol à la Une





Audio - Revue de Presse du Jeudi 22 Septembre 2011 : Tabaski, remous politiques et incident de vol à la Une


Les quotidiens sénégalais mettent la gomme jeudi sur les préparatifs de la grande fête musulmane de Tabaski, ainsi que sur les remous dans les marchés publics et dans les coalitions politiques, tandis qu’un incident à l’aéroport international de Dakar occupe le top des faits divers.

‘’Une ligne de crédit de plus d’un milliard de francs CFA sera mise en place pour la Tabaski 2011 afin de permettre aux opérateurs d’approvisionner correctement le marché national. L’ambition est d’atteindre 712.000 moutons pour toutes les régions du pays’’, indique Le Soleil.

Le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, a présidé mercredi un conseil interministériel consacré aux préparatifs de la Tabaski 2011. C’était en présence des ministres des Forces armées (Bécaye Diop) et de l’Elevage (Oumy Khairy Guèye Seck), ainsi que les représentants des services concernés de l’Etat, des éleveurs, des transporteurs et des banquiers.

Pour sa part, Enquête révèle ‘’un malaise’’ à l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP). ‘’Abdel Kader Ndiaye a démissionné de l’ARPM et met en cause Abdoulaye Sylla, président du Conseil de régulation et du Comité de règlement des différends (CRD)’’, selon le journal.

En politique, leurs coalitions ne sont pas encore à la fête. Du côté de l’opposition, certains quotidiens mettent en évidence l’orientation de leur mobilisation ou la difficulté de ses leaders à se mettre en ordre de bataille. En face, souligne la presse, l’épée de Damoclès plane sur la candidature du chef, de même que la sérénité de la troupe est mise en doute.

‘’Les opposants au régime du président Abdoulaye ont la fâcheuse habitude de dire pompeusement, le pouvoir amplificateur des médias aidant, que les Sénégalais adhèrent à leur cause à chaque fois qu’ils organisent une manifestation’’, estime Première Ligne.

‘’La marche du 23 septembre prochain ce n’échappera pas à cette règle. Surtout qu’elle a la particularité de tourner essentiellement autour de la candidature du président Wade. Un référendum en quelque sorte. Mais un faux’’, proteste le commentateur.

Pour sa part, Siweul évoque l’état de la coalition de l’opposition, Benno Siggil Senegaal, en direction de la présidentielle 2012. ‘’Pour une transition de trois ans, Tanor (PS) était prêt à se ranger derrière le leader de l’AFP dans le cadre du candidat de l’unité et du rassemblement de Benno (opposition)’’, selon le journal. ‘’Mais le deal a avorté depuis que la phase de transition imposée au futur président de Benno est passée de trois à cinq ans’’, affirme Siweul.

Pour Walfadjri, la sérénité n’est pas de mise dans la majorité en raison de l’avenir de la candidature du président Abdoulaye Wade et de la discipline interne au sein de sa coalition. ‘’Derrière l’optimisme qu’ils affichent, se cache véritablement une peur bleue des libéraux’’, selon le journal.

‘’Celle (la peur) de voir leur candidat disqualifié par le Conseil constitutionnel ou, si ce dernier se présentait en 2012, être mis en ballottage. L’un dans l’autre, les conséquences seront incalculables pour le camp du pouvoir. Raison suffisante pour que les partisans de Wade jouent leur va-tout’’, poursuit Walfadjri.

Walf Grand-Place rappelle le deuil qui frappe la classe politique avec le rappel à Dieu du député Ndiawar Touré, dont le dernier message téléphonique au journal à été dévoilé. ‘’C’est comme si Ndiawar Touré était encore maire de Rufisque. Le même sentiment de tristesse, qui règne au domicile mortuaire (du défunt) libéral, a vite envahi toute la ville y compris l’institution municipale.’’

En société, le fait divers est unique pour se passer de commentaire. Les quotidiens en font leurs choux gras. ‘’Plongé dans le noir après l’incendie d’une centrale électrique, l’aéroport de Yoff fermé une partie de la nuit’’, rapporte Le Populaire. ‘’Coupure de la piste de balisage hier nuit, l’aéroport de Dakar hors circuit pendant 2 heures’’, précise L’As.

‘’La centrale électrique de l’Aéroport international Léopold Sédar Senghor qui a pris feu, hier nuit, a entraîné des perturbations dans le mouvement des avions. Le vol de Sénégal Airlines en provenance d’Abidjan a dû être redirigé vers Banjul. La RAM a tourné en rond pendant 1h30’’, signale L’Observateur.

Walf Sports annonce l’ouverture de la saison de lutte et précise, à propos des contrats fermes, que ‘’seul Gris-Bordeaux – Mandione est validé’’. ‘’Aucun des grands combats annoncés n’est enregistré’’, écrit le quotidien sportif qui cite le Comité national de gestion de la lutte (CNG).

Dans Sunu Lamb, la spéculation va crescendo sur l’affiche attendue Yékini/Balla Gaye2, avec l’opinion du vétéran Double Less, père de Balla Gaye2, qui reconnaît les performances de Yékini. Mais il estime que son fils est ‘’blindé en Casamance’’ pour tenir tête à l’actuel roi des arènes sénégalaises.

Pour sa part, Stades retourne la liste des 23 internationaux convoqués pour le dernier match de qualification à la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2012) et note ‘’Tavares, Bayal et Guirane en sursis’’. Le journal publie aussi le portrait de l’international ivoirien Didier Drogba, présenté en ‘’patriote et footballeur fédérateur’’ pour la réconciliation en Côte d’Ivoire.

En basket, Le Quotidien rend compte du non-paiement de primes de participation aux Lionnes qui ont refusé d’embarquer pour Bamako, où elles vont jouer l’Afrobasket. ‘’Tandian (Baba, président de la Fédération sénégalaise de basket) confirme et promet’’, tandis que l’entraîneur Moustapha Gaye estime que ‘’c’est très grave’’.

PiccMi.Com avec APS et SUD FM

Jeudi 22 Septembre 2011 - 15:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.