contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



"BESS DU NIAKK" s'adosse sur les dahiras pour se massifier, l'accusation qui fâche Serigne Mansour Sy Djamil





"BESS DU NIAKK" s'adosse sur les dahiras pour se massifier, l'accusation qui fâche Serigne Mansour Sy Djamil
PICCMI.COM- Le constat est frappant. A Malika, Yeumbeul, Thiaroye, Pikine et dans bien d'autres coins de la banlieue, les Dahiras (rencontres de condisciples pour réciter le Coran et lire des poèmes de penseurs religieux) sont pris d'assaut par des militants de "Bess Du Niakk". En plus de la lecture du Saint Coran, ces rencontres, généralement hebdomadaires et pouvant s'étirer jusque tard dans la nuit, ne vibrent plus que par le nom du marabout Serigne Mansour Sy Djamil. On souffle que des cellules se retrouvent dans des chambres à l'accès contrôlé, et discutent plus de politique que de religion. Cette énergie débordante constatée dans les Dahiras paraît "suspecte" pour certains, pendant que d'autres, moins alarmistes, convoquent "une sympathie" dont le leader de "Bess Du Niakk" bénéficie auprès de ces mêmes Dahiras...

De son côté, le marabout s'indigne de ces racontars et s'explique. "Les Dahiras constituent notre dotation factorielle. Oui, j'utilise les Dahiras pour me massifier comme eux ont utilisé les Dahiras pour se faire élire". Serigne Mansour Sy considère les Dahiras comme "Une primo-implantation pour son parti". Et cela ne doit offusquer personne selon le marabout qui, convoquant l'histoire politique récente du Sénégal, affirme avec force que les quatre Présidents du Sénégal (Senghor, Diouf, Wade et Macky), tous ont, d'une manière ou d'une autre, utilisé les Dahiras pour se faire élire. Et Djamil de rappeler une déclaration qui avait suscité la polémique au plus fort de la campagne électorale pour la Présidentielle de 2012, pour légitimer sa démarche (à lui). "Ils (les tenants du pouvoirs) ne peuvent pas dire que les marabouts sont des citoyens comme tout le monde et lorsque nous réclamons notre devoir de citoyen, ils disent non ! Cela n'est pas logique. Recruter dans les Dahiras ne signifie nullement que Bess Du Niakk repose essentiellement sur des organisations de type religieux", fait remarquer Serigne Mansour Sy Djamil.

Une façon pour lui d'éviter que les "alarmistes" choisissent de mettre en exergue l'aspect religieux plutôt que politique de "Bess Du Niakk", "Hélène Tine et bien d'autres ne sont pas de la même religion que moi et pourtant, ils sont membres du parti, de même que la tête de liste à Rufisque, François Corréa. Sans compter, par exemple, Oumar Sarr du Pds, un de mes talibés, chef de l'opposition et qui pourtant n'est pas de mon camp. Il y a également Pape Ndiaye, la tête de liste à Keur-Massar qui est mouride".

L'Observateur


Mardi 24 Juin 2014 - 13:03



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.