contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Babacar Diagne, président CNRA: « Le seul problème que nous avons vu nous… »



Pour la diffusion et la promotion du Championnat local sénégalais, la Ligue Sénégalaise de football professionnel (Lsfp) a signé un contrat de Sponsoring pour 10 ans avec la société StarTimes, pour une somme de 10 millions de dollars (près de 6 milliards Fcfa)



Une décision que le groupe Excaf ne cautionne pas et a saisi le CNRA. Saisi du dossier, le président du ladite structure Babacar Diagne a reçu hier Mr Saer Seck, président de la LSFP. Il estime que la Cnra n’a rien à y faire dans ce problème.

« Le contrat en réalité, c’est entre deux parties privées, la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) et la société Startimes. Très sincèrement, le CNRA n’a rien à y faire », a déclaré Babacar Diagne lundi à la fin d’une rencontre avec le président de la LSFP, Saër Seck, et ses collaborateurs.

Le président du CNRA fait observer que la LSFP a tout loisir de « recevoir des partenaires, discuter avec eux et trouver des financements. Le seul problème que nous avons vu nous, c’est la société Startimes. La vérité c’est que Startimes à des problèmes au niveau de son existence légale. Startimes a des problèmes majeurs par rapport aux textes en vigueur au Sénégal. Startimes devait se conformer à nos textes », rajoute-t-il.

« Une société audiovisuelle au Sénégal doit être en règle sur certains critères. Ces critères ne sont pas encore remplis par Startimes. Nous allons continuer à discuter avec Startimes. Nous voulons qu’elle puisse se conformer aux textes en vigueur au Sénégal », a insisté le président du CNRA. (wiwsport)

PiccMi.Com

Mardi 13 Novembre 2018 - 11:30



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.