contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Balla Gaye 2 : « J'ai mis fin à mon exil »





Le Lion de Guédiawaye a mis fin à son exil et est de retour et à la disposition des promoteurs pour un combat choc. Balla Gaye 2 promet un retour « explosif » dans l'arène cette saison.

Après deux défaites consécutives contre Bombardier et la saison dernière contre Eumeu Sène, Balla Gaye 2 avait décidé d’arrêter la lutte momentanément afin de stopper l’hémorragie, mieux s’organiser et redorer son blason de meilleur lutteur de l’arène. Ainsi, suite à l’assemblée générale de l’école de lutte Balla Gaye le samedi dernier, les membres de l’écurie ont pris des décisions fortes en définissant les taches de tout un chacun de façon et les lutteurs ont repris le chemin des entrainements. Balla Gaye 2, sur la demande du staff et des lutteurs, a décidé de mettre fin à son exil pour un retour au premier plan dans l’arène.

Trouvé en plein entrainement par les confrères du quotidien Sunu Lamb, Balla Gaye 2 explique son retour dans l’arène.



« Elton n’a pas quitté »

« Il n’y a jamais eu de problème au sein de notre école. C’étaient juste des malentendus. Après l’assemblée générale (samedi dernier), nous avons tous repris le chemin des entrainements. On a revu l’encadrement. Nous avons exclu personne mais beaucoup de choses ont changé. Nous sommes la première école de lutte au Sénégal. Nous avons eu un Roi des arènes. Donc ce n’est pas une petite école. Tous les lutteurs sont là : Less 2, Socosim, Boy Niang 2. Elton n’a pas quitté. Il a eu un empêchement. Il fait toujours partie de l’école »

« Yékini, Modou Lo ou Gris, je n’ai rien à dire »

« Je suis décidé parce que ce sont les lutteurs eux-mêmes qui veulent que je renoue mon nguimb. Daniou ma sass. Ils ne veulent que mon bien. C’est pourquoi je ferai tout ce que je peux pour revenir à mon meilleur niveau. Je donnerai tout pour eux. L’école de lutte Balla Gaye ne doit pas s’éteindre comme ça. J’ai mis fin à mon exil parce que j’ai repris mes entrainements. Je fais des contacts avec tous les lutteurs. L’union fait la force. Mon retour sera très explosif. Je suis prêt. Pour Yékini, je ne peux rien dire. Je ne dirai rien sans l’aval de mon staff. Ce sont de nouvelles directives et je vais les suivre à la lettre. C’est à mon encadrement de décider de tout. Que ce soit Gris, Modou Lo, je ne peux pas m’avancer là-dessus. C’est à mon staff de décider. J’attends leur feu vert ».


La balle est maintenant dans le camp des promoteurs pour trouver un adversaire au Lion de Guédiawaye. Parmi ses potentiels adversaires, Yékini, Gris Bordeaux ou Modou Lo pour la revanche du siècle.

Source : wiwsport.com


Jeudi 22 Octobre 2015 - 12:21



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.