contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Basket : Les Lionnes redoutent «l’attentat de Tunis»





Basket : Les Lionnes redoutent «l’attentat de Tunis»
Les Lionnes du basket ont boycotté leur séance d’hier matin pour réclamer leurs primes de sélection pour l’Afrobasket. Il a fallu que la fédération joue les sapeurs-pompiers pour ramener les Filles de Tapha Gaye à de meilleurs sentiments.

Le coach des Lionnes, Mousta­pha Gaye, avait fait part de ses inquiétudes par rapport au calvaire vécu par les Lions du basket à Tunis, tant au niveau des primes que des conditions de séjour à l’Afrobasket masculin. Et pour éviter toute mauvaise surprise, les Lionnes ont décidé de prendre les devants en exigeant, avant leur départ pour les Jeux Africains de Brazzaville, le paiement de leurs primes de sélection pour l’Afro­basket féminin.

Bien qu’ayant reçu leurs primes pour les Jeux Africains, à raison de 300 000 Cfa chacune, les Filles de Tapha Gaye veulent, avant de prendre l’avion pour Brazzaville, empocher leurs indemnités forfaitaires qui s’élèvent à un million Cfa par joueuse. «Nous avons peur de continuer car c’est à chaque fois la même chose. Nous voulons être payées avant de quitter Dakar. Ce qui nous permettra de ne pas penser aux primes et autres», a confié la meneuse des Lions, Fatou Dieng, à la Rfm. Avant de faire dans la menace : «Nous n’écartons même pas de rentrer chez nous si les choses ne bougent pas.»
Une démarche qui peut se comprendre car les Lionnes redoutent le «coup de Tunis». En effet, les coéquipiers de Gorgui Sy Dieng ont été obligés d’attendre leur retour à Dakar pour rentrer dans leurs fonds ; et cela après moult tergiversations de la tutelle.
Justement du côté du ministère des Sports, on n’a pas voulu faire de concession. Le directeur de la Haute compétition, Souleymane Boun Daouda Diop, ayant décidé que la prime d’un million «ne sera payée que le 22 septembre». Soit tout juste avant le départ pour le Cameroun, qui accueille l’Afro­basket féminin 2015.
Pour éviter un… autre bras de fer, la fédération sénégalaise de basket a joué les sapeurs-pompiers, en parvenant à convaincre les Lionnes à reprendre les entraînements dans l’après-midi d’hier. Et cela à la suite d’une réunion d’urgence tenue dans leur hôtel et sanctionnée par un communiqué. «L’équipe nationale féminine de basketball reprend ses entraînement cet après midi à 18 h au stadium Marius Ndiaye. La séance du matin (hier) n’a pas pu avoir lieu, du fait d’une rencontre avec les autorités fédérales, avec à leur tête, le président de la Fédération sénégalaise de basketball. Toutes les questions liées à leur préparation ont été abordées et des solutions en voie d’être trouvées», peut-on lire dans le document signé par la Commission communication de la fédération.

Lequotidien


Vendredi 4 Septembre 2015 - 12:22



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.