contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Bourama T. Sané dans sa lettre testament : « Ma vie n’a plus de sens dans ce monde"



Dans une lettre testament, Bourama Touboulou Sané, Secrétaire général du comité de vigilance (Civ) pour la préservation de la forêt de Baffo-Bayotte a écrit que sa vie n’a plus de sens dans ce monde.



Dans une lettre testament rendue publique par le quotidien l’Observatoire, il écrit : « Suite à l’insécurité des comités de lutte suite aux menaces des coupeurs de bois sur les comités de lutte (faisant allusion à leurs membres arrêtés et condamnés à 1 mois de prison, pour coups et blessures volontaires), ma vie n’a plus de sens dans ce monde".
Après avoir présenté ses condoléances aux familles des jeunes tués le 06 janvier dernier et précisé n’être point responsable du carnage de Boofa-Bayotte, Bourama T. Sané a lancé ce slogan : "Que la vérité triomphe". Il a, en outre, précisé que "personne ne l’a incité à attenter à sa vie mais plutôt que son dessein macabre est dicté par le fait que sa dignité en tant que personne morale et son amour pour l’environnement étaient atteints".
Ses proches confient que : "C’est chez lui qu’il a inhalé un produit toxique communément appelé "khémé", au moment de rallier les locaux de la gendarmerie (…) Le but était de succomber dans les locaux de la gendarmerie alors qu’il était sous la mesure d’une audition d’enquête. Sa mort dans ces locaux et dans des circonstances, laisserait libre court qu’il a été tué par les éléments de en charge de l’enquête".

PiccMi.Com

Vendredi 26 Janvier 2018 - 12:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.