contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



CDM 2014: Le Portugal en vie, mais...



En égalisant dans le temps additionnel, Varela a maintenu un mince espoir de qualification chez les Portugais, dominés presque de bout en bout par une excellente équipe des Etats-Unis (2-2).



CDM 2014: Le Portugal en vie, mais...
Le match : L'ouragan américain
Menés dès la 5e minute, à la suite d’une erreur de Cameron exploitée par Nani, les Etats-Unis ont refait surface au bout d’un petit quart d’heure et ont imposé leur dynamisme aux Portugais. Ils auraient pu payer cher leur inefficacité juste avant la mi-temps, quand Howard repoussa sur le poteau puis au-dessus des frappes de Nani et Eder (45e). Mais en deuxième période le Portugal, désorganisé par deux nouvelles blessures, fut lentement étouffé : Ricardo Costa repoussa sur sa ligne un tir de Bradley (55e) mais la superbe frappe de Jones (64e) vint récompenser l’emprise des hommes de Jurgen Klinsmann, qui prenaient ensuite un avantage qui semblait décisif par Dempsey (81e). Mais un centre laser de Ronaldo pour Varela, dans l’ultime minute du temps additionnel, a finalement empêché les Etats-Unis de prendre la tête du groupe G. Et maintenu un très mince espoir de qualification dans le camp portugais.

Le fait marquant : Encore deux blessés pour le Portugal

Paulo Bento présentait une équipe renouvelée presque de moitié par rapport au match d’ouverture contre l’Allemagne (0-4), en raison de la suspension de Pepe et des blessures de Hugo Almmeida, Rui Patricio (cuisse) et Coentrao (forfait pour le reste de la Coupe du monde). Deux éclopés viennent désormais s’ajouter à ce bilan : Helder Postiga, sorti dès la 16e, et André Almeida, resté au vestiaire à la pause. Du coup, faute de spécialiste du poste d’arrière gauche encore valide, c’est le milieu Miguel Veloso qui a glissé en deuxième période dans le couloir, où il a sombré. Ces nouvelles blessures confirment que la préparation physique portugaise a été ratée. Cette nuit, le manque de tonus de la Selecçao a encore contrasté avec le dynamisme adverse, symbolisé par Jermaine Jones ou Johnson, qui a dévoré son couloir droit. Mais au moins deux entrants a convaincu côté portugais : William Carvalho a apporté vigueur et justesse technique, Varela a égalisé de la tête.
Le joueur : Ronaldo bonne et mauvaise passe

La star portugaise a donné le ton, avec une première intervention pleine de verve et de qualité technique à la 5e minute, juste avant l’action qui allait amener l’ouverture du score de Nani. Mais ensuite, Cristiano Ronaldo s’est avéré plus quelconque. Une frappe bloquée par Howard (36e), un excellent décalage pour Nani (42e) mais aussi un coup franc largement au-dessus (43e) et une frappe dévissée au bout d’un contre qui l’avait enfin envoyé vers le but (62e). Si le Portugal se trouve dans une situation aussi délicate au bout de deux matches, ce n’est évidemment pas à cause de sa star, qui a finalement sorti deux prestations acceptables au vu de son état physique et de la faiblesse de son entourage (Eder a raté son match en pointe). Mais CR7 a attendu la dernière minute du temps additionnel du deuxième match pour sortir l’action de classe qu’on attend d’un tel joueur. C’était vraisemblablement trop tard.


Lundi 23 Juin 2014 - 00:31



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.