contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



CDM 2014 Les Dragons bosniens subissent le feu de Messi



Grande favorite de la compétition, l’Argentine est allée s’imposer difficilement (2-1) face à la Bosnie pour son entrée en Coupe du monde. Une rencontre qui permet surtout à Lionel Messi d’ouvrir son compteur but dans le stade Mythique du Maracana.



CDM 2014 Les Dragons bosniens subissent le feu de Messi
Tout le monde l’attendait. Celui à qui il ne manque plus qu’une Coupe du monde pour faire partie des légendes du football a réussi ses débuts en compétition. Et quel endroit pouvait être meilleur que le mythique stade du Maracana pour accueillir Lionel Messi. Souvent critiqué pour son niveau de jeu en sélection nationale, nettement inférieur à celui proposé à Barcelone, le capitaine argentin aura su faire taire à moitié ses détracteurs. En première mi-temps, les argentins et Messi sont méconnaissables. Ils se reposent sur leur lauriers, sous estimant cette impressionnante équipe de Bosnie. Leur ouverture du score plutôt chanceuse et prématurée provoque une baisse de régime de l’Albiceleste. Dès la 3ème minute, le coup franc de Messi est dévié de la tête par Rojo dans la surface de réparation. Le ballon atterrit sur le pied gauche de Kolasinac qui n’a pas le temps de le détourner loin des filets de son gardien (1-0). Les Dragons se réveillent, et le public du Maracana est alors partagé, à l’image de la possession de balle. D’un côté les brésiliens présents dans le public narguent les Argentins de ‘’Olé’’ à chaque passe des Bosniens, et de l’autre, les supporters de l’Albiceleste accueillent la possession de balle de la Bosnie par des sifflets. Au retour des vestiaires, l’Argentine se remet en question et change de visage. Alejandro Sabella renforce son attaque défaillante en première période en faisant rentrer en jeu Higuain, pourtant annoncé forfait pour cette rencontre.

La Bosnie, la tête haute

La machine offensive Albiceleste est lancée, et l’Argentine donne enfin l’impression de jouer à son niveau habituel. Lionel Messi, invisible en première mi-temps et souvent trop personnel, se réveille et marque un but dont lui seul a le secret (2-0, 66ème). Le quadruple Ballon d’Or redonne ainsi du rythme à sa sélection, qui enchaine les actions rapides à une touche de balle. La Bosnie parvient pourtant à réduire le score et mettre en avant les carences dans la défense de l’Albiceleste (85ème, 2-1). Les Bosniens auront su proposer un jeu dynamique et prometteur. La première mi-temps est largement à leur avantage, et les plus nettes occasions de la rencontre proviennent de Pjanic et les siens. L’ancien lyonnais est partout, décisif et tient parfaitement son rôle de meneur de jeu. Derrière lui, le duo Besic et Hajrovic est solide défensivement, et affole plusieurs fois la surface de réparation de l’Albiceleste. Visiblement les hommes de Safet Susic ont bien étudié leur adversaire et s’appuient sur de longs ballons et des centres pour déséquilibrer les Argentins. De leur côté aussi les hommes d’Alejandro Sabella ont fait leurs révisions : Dzeko, l’attaquant star de Manchester City, est souvent entouré et parvient rarement à recevoir des ballons. Sans leur buteur, les Bosniens ont du mal à trouver l’égalisation en première mi-temps, et peinent à se remettre dans le jeu après le but de Lionel Messi. Des premiers pas en Coupe du monde prometteurs pour les Dragons, qui seront plus à l’aise contre l’Iran ou le Nigeria. De son côté, l’Argentine devra corriger ses points faibles défensifs avant de passer ces phases de poules.


Lundi 16 Juin 2014 - 00:58



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.