contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



CDM 2014 : Okocha critique la tactique de Keshi



PICCMI.COM- Le sélectionneur du Nigeria Stephen Keshi est responsable de la mauvaise prestation de son équipe qui a concédé un match nul 0-0 contre l’Iran, lundi, lors son premier match à la coupe du monde 2014.



CDM 2014 : Okocha critique la tactique de Keshi
‘’C’est un match que nous devions gagner mais nous n’avons pas fait assez sur le plan technique pour le remporter’’, a indiqué à la BBC le meneur de jeu des Super Eagles, lors de la coupe du monde 1998.

Selon Okocha, l’approche tactique mise en place ''n’était pas la bonne et Keshi en est responsable''.

Contrairement aux matchs de cette coupe du monde 2014 marqués par la qualité du jeu produit et les nombreux buts marqués, la rencontre a été pauvre en but et en qualité technique.

Okocha n’a pas compris la décision de Keshi de sortir Victor Moses et de le remplacer par Shola Ameobi qui doit quitter Newcastle, après y avoir joué plusieurs saisons.

Confirmant les propos d’Okocha, Jonathan Akpoborie, ancien attaquant, a critiqué la décision du staff technique de procéder par de longs balancés dans la défense iranienne.

‘’Ce match, il aurait fallu le contrôler. Malheureusement, nous avons commencé à jouer avec de longs ballons. Ce qui n’est pas notre style’’, a ajouté l’ancien attaquant, regrettant l’approche du match.

''Au lieu de privilégier le jeu collectif, les joueurs nigérians ont voulu régler le problème individuellement'', a regretté l’attaquant à la retraite.

Après avoir concédé le nul 0-0 contre l’Iran supposé l’équipe la plus faible du tournoi, le Nigeria sera opposé à la Bosnie, samedi pour sa 2-ème sortie.

Aps


Mardi 17 Juin 2014 - 15:18



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.