contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



CDM 2014: Vidéo : Mbia harcelé à son retour du Mondial





L’équipe du Cameroun a été éliminée lundi 23 juin de la Coupe du monde de football après sa défaite contre le Brésil 4-1. Les Lions indomptables ont fini la compétition avec 0 point, 9 buts encaissés pour seulement un seul marqué. Un bilan qui n’a pas plu à leur supporters, d’autant plus que l’équipe avait, avant le début de la Coupe du monde, refusé de partir au Brésil, estimant que leurs primes de match n’étaient pas assez élevées.

Hier, onze joueurs sont rentrés à Yaoundé, parmi lesquels le milieu de terrain Stéphane Mbia. Peu après son arrivée, un habitant filme le véhicule du joueur de football complètement bloqué par des supporters en colère.



Il explique :


L'avenue Kennedy tout entière a séquestré Stéphane Mbia au cri de "donne notre part des 56 millions (CFA) ! [la prime que les joueurs du Cameroun auraient reçu pour leur participation à la Coupe du monde]. J'ai cru que je rêvais jusqu'à ce que je voie un mini-commando de la police exfiltrer le type à bord d'un véhicule banalisé (un taxi) poursuivi par une foule en délire.

Une demi-heure plus tôt, j'avais croisé le joueur dans un magasin de sport en train de faire les soldes. Malgré sa casquette et ses lunettes noires, je lui ai lancé "salut le pro !" auquel il a répondu en souriant par un salut militaire. [...] Pour moi, les gens ne s'en sont pas pris à lui à cause des performances des Lions indomptables, mais plutôt parce qu'il est riche et qu'ils voulaient le voler.


Les prestations des Lions indomptables font jaser au Cameroun. À tel point que le président Camerounais, Paul Biya, a demandé officiellement l’ouverture d’une enquête sur "la campagne peu glorieuse" de l’équipe dans le but d’une "restructuration profonde et urgente du football camerounais".



Jeudi 26 Juin 2014 - 17:56



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.