contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU DAANDE LENOL : Baaba Maal revisite les veillées musicales


Avant d’entamer une tournée en Afrique centrale, dans le cadre de l’anniversaire des 25 ans du Daandé Lenol, Baaba Maal et son orchestre ont livré samedi une belle veillée musicale à leur public dakarois.




CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU DAANDE LENOL : Baaba Maal revisite les veillées musicales
De la patience, il en faut pour assister à un spectacle royal. Et ce samedi soir, en arrivant par petites vagues dès 21 heures sur l’esplanade de la Place du Souvenir sur la corniche ouest, les mélomanes et les fans de Baaba Maal, n’entendront les premières notes de guitare du roi du Yéla qu’à minuit pile. Après une patience de prés de trois tours d’horloge, le spectacle du diner de gala célébrant l’anniversaire des 25 ans du Daandé Lenol peut commencer. Sur le podium dressé à quelques mètres de l’océan, Baaba Maal confortablement assis dans un canapé souhaite la bienvenue au public logé sous deux grandes tentes et annonce une longue veillée musicale. A l’instar de celles faites dans les terroirs au bord du fleuve Sénégal. L’intro de la première partie traditionnelle du spectacle est servie par le lead-vocal du Daandé Lenol, accompagné par son ami Mansour Seck, d’un second guitariste et de la batterie d’Alioune Diouf. En pulaar, puis en français, Baaba Maal retrace l’aventure de son orchestre. « Un rêve d’enfance » depuis Podor sa ville natale, devenu réalité après ses passages au lycée à Saint-Louis, à Dakar, puis en France et dans la sous-région ouest africaine. Le chanteur rend alors hommage à ses fidèles compagnons de toujours, les producteurs, son public, etc.

« A travers le Daandé Lenol, je voulais faire connaître la culture de mon terroir, des hommes férus de culture, m’ont aidé à le faire. Merci à vous tous ! » lance Baaba Maal. Il entonne « Mi Yewni » sous les applaudissements du public. La veillée annoncée commence allégrement sur un doux rythme de xalam, guitares et batterie. Puis Bakane Seck et ses sabar, suivi de Hilaire Chaby aux claviers font leur entrée sur scène. Le titre « Diarabi », soulève un franc enthousiasme auprès des spectateurs. Baaba Maal et sa choriste Mamy Kanouté, tout de rouge vêtue, installent un duo de voix, tantôt en mandingue, en pulaar ou en français. C’est le moment choisi par le roi du Yéla pour rendre hommage à ses musiciens, ceux disparus comme le koriste Kawouding Cissokho, l’oncle de Mamy Kanouté, ou ceux frappés par la maladie, comme Tonia Lo.

« Un orchestre africain »

Le Daandé Lenol, dira Baaba Maal, contrairement à ce que l’on croirait n’est pas une affaire de halpulaar, mais un « orchestre africain ». Kawouding Cissokho et sa kora, cite t-il, a amené dans le Daandé Lenol sa touche mandingue, Bakane Seck et Bada Seck, leurs percussions sérères, Massamba Diop, son Tama, et tous les autres... Pour illustrer ses propos, Baaba Maal invite sur scène Seyfu, un musicien gambien joueur de balafon. Ensemble, les musiciens revisitent le titre « Daandé Lenol ».

Sous un air de « Taara », un hommage est rendu à El Hadj Omar Tall, cette figure de proue de la Tijanya, omniprésent dans l’œuvre musicale de Baaba Maal. Et par ricochet, c’est toute la lignée d’El Hadj Malick Sy que chante l’artiste. Un moment que saisit le roi du Yela pour descendre du podium et aller vers le public attablé sous les deux tentes et de faire un clin d’œil à un autre complice dans cet exercice, Omar Bassoum. Un troubadour excellant dans les généalogies. Avant de passer à la seconde partie du spectacle, à 02h du matin, Baaba Maal, remerciera le ministère de la Culture, les autorités gouvernementales, les médias qui l’ont accompagné dans les festivités marquant l’anniversaire des 25 ans de son orchestre. Mais aussi, les mélomanes et les fans qui l’ont comblé de billets de banque et de leur présence durant la soirée de gala...

OMAR DIOUF
lesoleil




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV