contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



CONGO BRAZZAVILLE : Un boutiquier sénégalais abattu par des malfaiteurs



Un boutiquier sénégalais du nom de Babou Sèye, âgé de 35 ans, a été abattu à Brazzaville. À l’origine de ce drame un cambriolage qui a mal tourné. Selon des informations fournies par des proches de la victime, le ministre sénégalais de la Communication, présent au Congo Brazzaville, a rendu visite hier dimanche à la famille du défunt.



CONGO BRAZZAVILLE : Un boutiquier sénégalais abattu par des malfaiteurs
Un drame a encore frappé la communauté sénégalaise établie au Congo Brazzaville. Un pays où l’insécurité touche particulièrement les communautés étrangères. Sur les circonstances du drame survenu dans la nuit du jeudi au vendredi, un proche de la famille établi au Congo et témoin des faits raconte que tout s’est déroulé très vite.

En effet, c’est aux environs de 21 heures, au moment où Babou Sèye s’était replié dans la cour de la maison abritant la boutique pour faire sa prière de « guéwé » que deux individus fortement armés ont fait irruption dans la boutique. Les armes braquées sur le suppléant de Babou, les deux malfaiteurs ont d’abord plongé la boutique dans le noir en coupant le groupe électrogène qui alimente les lieux avant de faire main basse sur la caisse. Le suppléant de Babou s’y oppose, déclenchant du coup une vive dispute entre lui et les deux malfaiteurs qui apparemment avaient quelque peu hésité à utiliser leurs armes. Alertés par les éclats de voix, Babou Sèye termina alors sa prière et se porta immédiatement dans la boutique, surprenant ainsi les deux malfaiteurs ; l’un braquait son arme sur le suppléant de Babou au moment où le second malfaiteur vidait la caisse. Babou Sèye qui comprit vite qu’il s’agissait d’un braquage n’hésita pas alors à se jeter sur l’un des malfaiteurs qu’il réussit à terrasser. Hélas, un geste téméraire aux conséquences dramatiques. Pour tirer son complice de la mauvaise posture dans laquelle l’avait mise le boutiquier, le second malfaiteur appuie sur la gâchette de son arme, atteignant Babou Sèye au dos. Dans la mêlée qui a suivi, les deux malfaiteurs réussissent à s’enfuir à la faveur de l’obscurité. C’est peu après son admission au service des urgences de l’hôpital de Brazzaville que Babou Sèye a rendu l’âme.

Marié et père d’une fillette de quatre ans, Babou Sèye est arrivé au Congo Brazzaville il y a deux ans. Il était établi au quartier Château d’eau, situé dans le Bas Congo, où il avait ouvert une boutique. Son corps est attendu à Dakar à la fin de cette semaine.

ALASSANE HANNE | l'Obs

Lundi 27 Septembre 2010 - 17:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.