contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


COUMBA GAWLO SECK, AIDA SAMB, ADJOUZA, WALLY SECK : Ces filles et fils de chanteurs qui marchent sur les pas de leurs parents dans la musique


Ils ne sont pas beaucoup à avoir réussi à s’imposer sur la scène musicale sénégalaise ou à avoir séduit les Sénégalais par leur belle voix, leur musique engagée, ou leurs paroles pleines de sens. Ils, ce sont ses filles et fils, ou même petits-enfants, neveux ou nièces de grands chanteurs qui se sont imposés en leur temps sur la scène musicale et dont les héritiers ont su marcher sur leurs traces.




COUMBA GAWLO SECK, AIDA SAMB, ADJOUZA, WALLY SECK : Ces filles et fils de chanteurs qui marchent sur les pas de leurs parents dans la musique
Nombreux sont les jeunes qui sont entrés dans la musique seulement parce qu’un de leurs ascendants était musicien. Mais ce n’est pas tout le monde qui a réussi à se faire un nom sur ce terrain. Si la plupart de ces filles et fils, ou même petits-enfants, neveux ou nièces de grands
chanteurs, n’ont réussi à percer, car n’étant pas véritablement à la hauteur, malgré la place qu’occupait leur papa, maman, grand-père ou un membre de leur famille, il y a un nombre restreint qui a séduit les Sénégalais et la diaspora avec sa musique.

Coumba Gawlo Seck, la digne héritière
La musique étant héréditaire dans sa famille qui est griotte, Coumba Gawlo Seck est devenue musicienne très jeune et a toujours considéré cela comme un métier et non comme un passe-temps, comme bien d’autres. Fille de la cantatrice, Fatou Kiné Diop, qui a été à Sorano, Coumba Gawlo Seck a eu beaucoup de distinctions, grâce à son talent (disque d’or, disque de platine, entre autres). Artiste de renom, l’auteur de «Seytané» et «Femme objet», la Gawlo qui vient de fêter ses 22 ans de carrière musicale est devenue une référence pour la jeunesse grâce à son engagement, son caractère et son sens du travail. Une digne héritière donc de ses parents.

Sidy Samb, l’Espagnol
Fils d’une grande chanteuse, Adja Daro Mbaye, Sidy Samb a su suivre les pas de sa mère et a pu même faire mieux que celle-là, même s’ils n’ont pas les mêmes genres musicaux. Elle étant cantatrice avec une carrière locale et lui un musicien du monde tourné vers l’extérieur. Ayant vécu longtemps en Espagne, Sidy Samb est revenu au Sénégal en 2004 et a sorti son premier album solo «Askan wi» en hommage aux griots, famille dont il fait partie, «Morena» suivra en 2005. Le fils de Daro Mbaye séduit partout avec sa musique mbalax, le flamenco et d’autres sonorités africaines. En 2008, il sort «Women» pour les féministes et en 2011 il met sur le marché «Sun ». L’interprète de «Primavera» poursuit son chemin musical déjà assez chargé et apprécié par les Sénégal et fait la fierté de sa maman.

Adjouza, la chanteuse aux multiples talents
Fille de père Ouza Diallo, Adjouza n’a pas suivi les mêmes pas que ses camarades qui se glorifient d’être fils ou filles d’une des icônes de la musique sénégalaise. Car en plus d’être fille d’un grand chanteur révolutionnaire, Adjouza a choisi d’apprendre la musique en France, en pays Bassari et un peu partout, avant de sortir son album. Elle joue même plusieurs instruments de musique (guitare, piano, clavier…) Auteur de «Nobel», «Samba mbalax», Adjouza a séduit beaucoup de Sénégalais avec sa musique qui ne se limite pas seulement au mbalax, mais qui est universelle et très soft.

Wally Ballago Seck, le chouchou des jeunes filles
Tant bien que mal, Wally Ballago Seck tente de suivre les pas de son papa, Thione Ballago Seck, lui qui du reste a échoué au football où il s’est essayé en premier. Avant, il assurait les débuts de soirées de son père. Seulement depuis peu, il a su gagner le coeur des jeunes filles surtout, qui constituent l’essentiel de ses fans. Auteur de «Nguewel», «Wally family», il a mis sur le marché un Cd de sept titres. Pour certains, c’est son père qui l’a imposé au public, mais il n’est pas tout à fait prêt et manque de talents. Du reste, Wally Seck, comme l’appellent ses proches, a plus réussi à faire aimer son look que sa musique. Il est devenu une référence pour la nouvelle génération qui s’habille de plus en plus en «slim».

Aïda Samb, la dernière révélation
Petite fille de Samba Diabaré Samb, l’un des plus grands et anciens joueurs de «Xalam» au Sénégal, Aïda Samb est la dernière révélation de la musique sénégalaise. Elle fait partie des gens qui assurent les choeurs des chansons de l’ex-lead vocal du Super étoile, devenu ministre de la Culture et du Tourisme, Youssou Ndour. Découverte récemment par le public sénégalais, Aïda Samb cartonne actuellement sur la bande Fm avec ses deux singles «Mame Boye» où elle rend hommage justement à son grand père Samba Diabaré Samb et «Saraaba» tout en mbalax.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV