contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



CPI : SIDIKI KABA VEUT ‘’CRÉER LES CONDITIONS DE DIALOGUE’’ POUR LUTTER CONTRE L’IMPUNITÉ





CPI : SIDIKI KABA VEUT ‘’CRÉER LES CONDITIONS DE DIALOGUE’’ POUR LUTTER CONTRE L’IMPUNITÉ
Le président de l’Assemblée des États Parties au Statut de Rome a réitéré son engagement à ‘’créer les conditions de dialogue’’ au sein de cette instance en vue d’atteindre les objectifs ‘’ de lutte contre l’impunité, de renforcement de l’Etat de droit et de prise en compte des intérêts des victimes’’

‘’Je réitère mon engagement à travailler avec tous les États parties pour créer de meilleures conditions de dialogue au sein de l’Assemblée afin d’atteindre les objectifs de lutte contre l’impunité, de renforcement de l’Etat de droit et de prise en compte des intérêts des victimes’’, a déclaré Sidiki Kaba en visite récemment au Kenya, sur invitation des autorités de ce pays



Selon un communiqué reçu à l’APS, le président de l’Assemblée des États parties au Statut de Rome (’Assemblée) de la Cour pénale internationale, a effectué, les 11 et 12 août 2015, une visite de travail au Kenya où il a rencontré des autorités du pays.

Le président Kaba a tenu, le 11 août 2015, des réunions avec Dr. Amina Mouhamed, ministre des Affaires étrangères et du Commerce international et Githu Muigai, procureur général, avec qui il a échangé sur différents points concernant les relations entre le Kenya et l’Assemblée des Etats parties.

Le 12 août, il a été reçu par le chef de l’Etat Uhuru Kenyatta, à qui il a présenté son programme de travail, ‘’tout en réitérant l’importance de la restauration de la confiance entre l’Afrique et la Cour, du renforcement de la complémentarité, de la coopération avec la Cour et de l’universalité du Statut de Rome’’.

M. Kaba s’est réjoui ‘’des discussions franches et ouvertes’’ entre les deux parties. Il a souligné ‘’l’importance de la Cour pénale internationale dans la prévention et la répression de crimes de masse’’.

Aps


Vendredi 14 Août 2015 - 13:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.