contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Ça Sent Bon Pour Le Paraguay



Très au-dessus de la Slovaquie, le Paraguay, victorieux 2-0 dimanche à Bloemfontein, entrevoit les 8es de finale.



Ça Sent Bon Pour Le Paraguay
Auteur d'un nul inaugural prometteur contre l'Italie lundi dernier (1-1), le Paraguay s'est imposé dimanche comme un sérieux candidat à la qualification pour les 8es de finale en battant (2-0) la Slovaquie au Free State Stadium de Bloemfontein. Sa tâche a été facilitée par la passivité de son adversaire, qui est passé à côté de son match et reste bloqué à un point dans un groupe F toutefois encore très ouvert avant Italie - Nouvelle Zélande (coup d'envoi à 16h00). L'Albirroja a dominé la rencontre de bout en bout, s'est créé une foule d'occasions et s'est même payé le luxe d'en manquer beaucoup. Ses supporters ont dû attendre le money time pour voir leur favori réussir le break par Riveros d'une belle frappe du gauche dans le petit filet (86e). Vera avait un inscrit un superbe premier but d'un extérieur du pied droit sur un service en profondeur de Barrios, l'un des "Argentins" de la sélection (27e). La Slovaquie a obtenu sa meilleure et quasiment seule occasion par Vittek, l'ancien Lillois trouvant le bout du gant de Villar... dans le temps additionnel (90e+2).

Barrios et Bonet au top

Il y avait un peu de pression sur cette équipe du Paraguay, empêtrée dans une tempête médiatique sur fond de polémique "nationaliste", l'un de ses joueurs d'origine argentine, le milieu de terrain Jonathan Santana, ayant eu la riche idée de déclarer qu'il ne «se sentait pas paraguayen». Le sélectionneur... argentin a bien tenté d'éteindre le feu, mais rien ne vaut sans doute une victoire et la riante perspective du top 16 pour refroidir les esprits échauffés.
Santa Cruz a allumé la première mèche, obligeant Mucha, le portier slovaque, à détourner (3e). A part une combinaison initiée par Weiss (16e), les Slovaques ont abandonné le monopole des situations à leurs adversaires sud-américains : Riveros sur le gardien (19e), Barrios au-dessus (23e) et Valdez à côté (23e) ont gâché des munitions avant l'ouverture du score. Les Guarani auront très bien contrôlé les couloirs, à l'image de Bonet à droite. Santa Cruz a oublié Barrios (39e) et Vera a vu sa tête frôler le poteau (72e) avant que Riveros ne donne au succès paraguayen le supplément d'ampleur qu'il méritait.






Sources Lequipe.fr / Sports.fr


M.S.

Dimanche 20 Juin 2010 - 20:29



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.