contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Ça s’arrête aujourd’hui à zéro heure

INSCRIPTION SUR LES LISTES ELECTORALES



La période d’inscription sur les listes électorales au Sénégal sera close aujourd’hui, mardi 16 août à zéro heure. Prorogées à deux reprises au moins,-la dernière prolongation étant de 15 jours, sur proposition du tout nouveau ministre des Elections,-les opérations d’inscriptions prennent fin au Sénégal, ce jour à minuit et à l’étranger un mois plus tard, soit le 15 septembre prochain. Quelques cent mille nouveaux électeurs en attendant le décompte final, sont venus s’ajouter 4 917 157 préalablement répertoriés dans les fichiers de la Direction de l’automatisation des fichiers (Daf) depuis 2007, portant l’effectif à plus de 5 millions d’électeurs déjà.



Ça s’arrête aujourd’hui à zéro heure
Le mouvement citoyen « Y en a marre », a exprimé hier, lundi 15 août au sortir de son assemblée générale, le désir de rencontrer aujourd’hui, mardi 16 août le tout nouveau ministre des Elections, Cheikh Guèye pour lui réclamer un autre report de la date butoir des inscriptions sur les listes électorales. Les « camarades ou frères ? » de Thiat faisant à l’occasion, le point sur l’état des inscriptions sur les listes électorales dans le cadre de leur programme « Dass Fanaanal : «Ma carte mon arme», ont trouvé « qu’à quelques heures de la date de clôture des listes, les autorités éprouvent des difficultés à gérer la forte affluence de citoyens, notamment jeunes, désireux de s’acquitter de leur devoir civique ». Ils n’en veulent pour preuve que «dans les différents sites d’inscription, les files d'attente se sont allongés au fil des jours ». Selon eux, « le dispositif mis en place par les autorités n’a pu satisfaire la forte demande journalière. A la date d’aujourd’hui, plusieurs milliers de citoyens restent à quai, malgré une volonté forte, traduite par leur présence massive aux lieux d’inscription». Une telle situation, disent-ils, «prive une bonne partie de la population d’accomplir son droit civique et d’exprimer son opinion au scrutin du 26 février 2012».

Soit, mais du côté des autorités on rétorque que cette situation n’est pas nouvelle. Le rush des demandeurs d’inscription n’est observé qu’au dernier moment pour chaque période d’inscription sur les listes électorales. « Si demain, on prorogeait encore la date, l’engouement retomberait jusqu’au dernier moment pour reconnaître un pic. C’est connu », confie une source proche de la Direction générale des élections. Elle poursuit : « le gouvernement à deux reprises a prorogé la date buttoir. Une nouvelle prolongation risquerait d’affecter sérieusement le processus électoral et d’imposer un report de la date du scrutin retenue pour le 26 février prochain. Maintenant si l’ensemble de la classe politique et les citoyens organisés le souhaitent, l’Etat examinera certainement la question ». Pour l’heure, ajoute la même source, « il s’agira de clôturer les inscriptions demain (aujourd’hui mardi) au Sénégal et le mois prochain pour les électeurs à l’étranger, de procéder à la consolidation des fichiers ensuite, d’ouvrir la période contentieuse, d’éditer les cartes et de les distribuer etc. Tout cela dans les cinq mois qui reste d’ici à février prochain ». Le haut fonctionnaire de la Dge de souligner que « déjà plus cinq millions d’électeurs sont inscrits dans une population estimée de 12 millions d’âmes, soit plus de 75% des Sénégalais en âge de voteront été inscrits. C’est une prouesse pour un pays où le vote n’est pas obligatoire ». Il fait remarquer qu’aux Usa ce taux n’est que de 25%. C’est dire ! A noter qu’à la présidentielle de février 2007, les inscrits étaient de 4.917.157 et les votants 3.472.712.

De sources proches du ministère des Elections, on s’interroge par ailleurs sur la requête des « Y’en a marriste » et leur souci de rencontrer le ministre. « A quel titre, la délégation de Y’en Marre » devrait être reçu. Est-ce un parti politique ? Parle-t-elle au nom d’une coalition de parti ? » Ces mêmes sources doutent que le ministre fasse gré à une telle demande. Mais sait-on jamais car les nouveaux chouchous de la République semblent avoir beaucoup d’entregent ? Toujours est-il qu’une nouvelle prolongation des inscriptions risque d’offrir aux tenants d’un report de l’élection présidentielle et Dieu sait qu’ils sont nombreux et se recrutent dans tous les camps, argument matériel de première main.

Madior FALL


source SUD QUOTIDIEN


Mardi 16 Août 2011 - 11:49



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.