contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Caf AWARDS : Après les trophées, la polémique



Finaliste de la Can 2017 et qualifiée pour le Mondial 2018, l’Egypte s’est taillée la part du lion lors des Caf Awards, avant-hier, jeudi, à Accra.



Caf AWARDS : Après les trophées, la polémique
Outre le sacre attendu de Mohamed Salah, le sélectionneur Hector Cuper (entraîneur de l’année) et les «Pharaons» (équipe nationale de l’année) ont décroché des distinctions qui font couler beaucoup d’encre.
Bien qu’organisés à Accra au Ghana, les Caf Awards étaient cette année résolument à l’heure égyptienne. Si le titre de Joueur Africain de l’année était promis à Mohamed Salah depuis plusieurs semaines, deux autres récompenses glanées par les «Pharaons» étaient en revanche beaucoup moins évidentes à prévoir et celles-ci suscitent logiquement la polémique.
En effet, alors que tout le monde attendait le sacre du Cameroun, vainqueur surprise de la Can 2017, dans la catégorie «équipe nationale de l’année», c’est son dauphin à la Can, l’Egypte, qui a raflé la mise ! A la différence des «Lions Indomptables», les «Pharaons» se sont qualifiés pour la Coupe du monde qu’ils retrouveront après 28 ans d’absence. Composé de membres du Comité technique et de développement de la Caf, d’un panel d’experts des médias de la Caf, et de consultants indépendants pour les médias et les télévisions, le jury a majoritairement considéré qu’une qualification au Mondial valait plus qu’un titre de champion d’Afrique. Un point de vue discutable en année de Can comme l’était 2017.
Broos, le grand oublié
Dans la même lignée, et cela fait plus jaser encore, le sélectionneur de l’Egypte, Hector Cuper, a été désigné «entraîneur de l’année». Régulièrement critiqué pour le jeu minimaliste qu’il prône, le technicien argentin est certes parvenu à mettre sur pied un collectif diablement efficace, comme en atteste cette belle année pour le football égyptien. Mais pour cette édition, la récompense semblait clairement promise à Hugo Broos.
Le désormais ex-sélectionneur du Cameroun avait été le grand artisan du sacre des «Lions Indomptables» à la Can de Gabon 2017. En effet, malgré 8 défections avant le tournoi et un groupe sans véritable star, le Belge avait su insuffler un superbe état d’esprit qui avait conduit le Cameroun sur le toit de l’Afrique. Pourtant, Broos a été éliminé de la course dès le mois de décembre dernier, ne figurant même pas parmi les 3 finalistes ! Comme chaque année, les Caf Awards drainent leur lot de polémiques…
Afrik.foot



PiccMi.Com

Samedi 6 Janvier 2018 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.