contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Call Him Mr Durant !



38 points en 38 minutes ! Portés par les statistiques phénoménales de Kevin Durant, les Etats-Unis se sont tranquillement imposés face à la Lituanie (89-74) en demi-finales du Mondial 2010. La star a répondu présent au meilleur des moments et la team USA peut attendre sereinement la finale de dimanche, face au vainqueur de Serbie-Turquie.



Call Him Mr Durant !
L'or et rien d'autre. Seize ans après leur dernier titre planétaire en date, les Etats-Unis ne sont plus qu'à un seul match de leur objectif dans ce Championnat du monde. Une finale que les Américains disputeront contre la Turquie ou la Serbie, dimanche soir à Istanbul. Pas simple. Mais les joueurs de Mike Krzyzewski, venus sur les bords du Bosphore avec une équipe bis, ont encore montré face à la Lituanie, ce samedi en demi-finales, qu'ils ne prenaient aucune équipe de haut (89-74).

Les Lituaniens n'étaient a priori pas leurs adversaires le plus docile depuis le début de la quinzaine, ni les moins imprévisibles. Seulement sans adresse (27/70 soit 39%), et après une entame très poussive, le rapport de force s'est vite déséquilibré. Surtout qu'en face, ce jeune prodige qu'est Kevin Durant a marché sur l'eau comme il l'avait fait devant la Russie au tour précédent. Avec 38 points et 9 rebonds au compteur, la star du Team USA a assommé les Baltes. Et rendu le match facile aux siens.

Beaucoup attendaient d'ailleurs son duel face à Kleiza. Mais il n'a pas eu le temps d'avoir lieu car l'ailier du Oklahoma City Thunder a tout de suite pris les choses en main, en inscrivant dix-sept des vingt-et-un premiers points de son équipe. Une omniprésence essentiellement due à la grosse intensité défensive des Américains, qui ont complètement annihilé les Lituaniens et se sont offert quelques contre-attaques spectaculaires (21-11, 8e). Petits bras au tir et déstabilisés par l'agressivité adverse, les Baltes ont rendu bien trop de ballons au Team USA pour rester au contact (23-12, 10e).


Kleiza aux abonnés absents



Rater leur entame n'est pas de nature à leur fait peur. C'était même leur marque de fabrique dans ce Mondial 2010 avant le quart de finale remporté haut la main face à l'Argentine (104-85), qu'ils ont étouffée d'entrée. Mais contre les Etats-Unis, revenir au score est encore une autre histoire. Pocius, d'une terrible adresse à trois points, et Javtokas ont tenté de se rebeller (31-23, 17e), profitant d'un gros coup de mou des Américains, cela n'a pas changé grand-chose à la note. En peu plus salée à la pause (42-27, 20e), la faute à Westbrook, Odom et... Durant, déjà auteur de 24 points à la mi-temps.

Pas abattus pour autant, les joueurs de Kestutis Kemzura sont entrés dans le troisième quart-temps avec détermination. Kalnietis, qui a puni à longue distance Gordon pour avoir manqué son dunk, a même permis aux siens de revenir à dix longueurs (50-40, 25e). Sauf que là encore, la réaction du Team USA a été impitoyable. Durant, de loin, et Gay, d'un smash, ont appuyé sur l'accélérateur et redonné un peu d'air aux Américains qui, malgré un nouveau tir primé signé Gecevicius, ont abordé le dernier acte avec une avance assez confortable à gérer (65-53, 30e).

Passé complètement à travers son match, Kleiza (4 points, 5 rebonds) n'a cette fois été d'aucun secours. Ce sont Pocius (13 points, 7 rebonds) et Javtokas (15 points, 9 rebonds) qui ont dû endosser un costume de leader offensif qu'ils n'étaient pas censés porter. La Lituanie, qui avait surpris tout le monde en se hissant dans le dernier carré, n'était tout simplement pas assez forte. Durant lui a bien fait comprendre, au cas où, en la martelant derrière la ligne (82-64, 37e). Le coup de grâce. Les Turcs ou les Serbes devront se méfier de lui comme de la peste.



Source Sports.fr

Moustapha Sakho

Samedi 11 Septembre 2010 - 10:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.