contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Candidats ou porteurs de voix ? Pourquoi Latif et Youssou Ndour font-ils peur à Wade ?



Destin croisé de deux Sénégalais qui se sont le plus distingués dans leur domaine de prédilection. L’un est issu du Sénégal des profondeurs, l’autre est un vrai boy Dakar. Le premier, un journaliste de renom, est sorti de l’ombre grâce à ses écrits qui mettent à nu les tares de nos gouvernants. L’autre, un chanteur émérite, ambassadeur de surcroit pour son pays, suite à son combat en faveur des personnes démunies. Tous de la même génération, Abdou Latif Coulibaly et Youssou Ndour, comptent briquer le suffrage de leurs compatriotes ou, dans la moindre mesure, donner des consignes de vote. Leur participation à la course en direction de 2012, fait trembler le palais de la République, eût égard à leur aura et leur connexion à travers le monde. Devant l’échec du pouvoir en place et la confusion intervenue dans Bennoo, leur engagement va faire mal. Avec leur credo: «remettre le pouvoir au peuple, pour une gestion efficiente des affaires publiques», Wade qui veut briguer un troisième mandat, mesure, à sa juste valeur, le danger que lui font courir ces deux candidatures aussi probables que surprenantes. Car, ils sont comptés parmi les Sénégalais les plus célèbres dans leurs domaines, les plus adulés par la jeunesse qui a porté Wade au pouvoir, en 2000 et en 2007. Mieux, ils font partie des Sénégalais les plus resautés du pays.



Candidats ou porteurs de voix ? Pourquoi Latif et Youssou Ndour font-ils peur à Wade ?
Latif Coulibaly. Il tient son aura du journaliste d’investigation. Ce qui lui a valu, du reste, des ennuis judiciaires. Journaliste sénégalais le plus trainé à la barre, de 2000 à nos jours, revers de la médaille de son engagement éthique, il est un homme respecté, très écouté. Le métier qu’il aime tant, comme il a eu à le dire, lui a apporté des distinctions immenses. Mettant fin à l’état de grâce dont Wade bénéficiait, depuis son accession à la magistrature suprême, avec la publication de son brûlot «Wade, un opposant au pouvoir, l’Alternance piégée?», Abdou Latif Coulibaly a été nommé, par Time, comme personnage parmi les plus influents de leur pays, en recevant le prix pour l’éthique de Transparency International, en 2005. L’enfant de Sokone vient d’être nominé en Norvège et par le département d’Etat américain, pour des distinctions qui récompensent ceux qui font avancer la démocratie dans leur pays. Ses connexions à travers le monde l’amènent à animer des conférences. En juillet dernier, il était l’invité de l’association des Sénégalais de Rouen, en France, regroupant ceux de Paris, Mantes La Jolie, le Havre et Caen, pour traiter du sujet: «Le Sénégal face aux révolutions arabes».

Yousssou Ndour est, lui, la star planétaire. Depuis le lancement de son mouvement «Fekkee Ma Ci Bolé», qui officialise son entrée en politique, il est la cible du palais, au point que certains proches du chef de l’Etat arguaient: «si Youssou Ndour descend dans l’arène politique, il est un homme mort». Toujours est-il que, des indiscrétions susurrent que le roi du Mbalakh a été reçu par le maitre des céans sénégalais, pour explications, aussitôt après le lancement en grande pomme de son mouvement.

Sa popularité lui ouvre toutes les portes du monde, même celles de la Maison Blanche.

Il compte, parmi ses amis, Richard Branson, patron de Virgin (l’un des géants mondiaux de la production) et de Sony. En 2005, alors qu’il recevait une distinction de Time, après avoir été choisi parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde, il a reçu, à son hôtel new-yorkais, Branson qui a fait le déplacement pour le féliciter. Selon des sources proches du chanteur, l’homme, entretient des rapports étroits avec le maire de New-York, Michael Bloomberg, l’ancien président américain, Bill Clinton, l’avant-dernier président des Etats-Unis, George Bush, qu’il rencontre souvent, en marge des sommets du G8. En 2010, son influence planétaire avait fait de lui Docteur Honoris Causa de l’Université de Yale.
Idem en France où il a réussi à tisser sa toile dans le milieu politique, dans lequel, il ne compte que des amis: Alain Juppé, Jack Lang, Martine Aubry qui a visité sa télé à Dakar, en compagnie de Jean-Christophe Cambadélis et de Harlem Désir.

Le leader du Super Etoile a ses entrées à l’Elysée, entretenant de bonnes relations avec Nicolas Sarkozy. Avec son domaine d’intervention humanitaire le plus pointu, notamment, dans le cadre du programme Roll Back Malaria, le chanteur est devenu ambassadeur de l’Union africaine pour la paix et la sécurité, ambassadeur de l’Unicef, citoyen d’honneur de la ville de Lille.

Rewmi.com

PiccMi.Com

Jeudi 8 Décembre 2011 - 08:30



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.