contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



[Carnet] Wimbledon: L'essentiel de la journée (01/07)



Le plus prestigieux des tournois du grand chelem a débuté lundi et nous tiendra en haleine jusqu' au Dimanche 04 Juillet. Retrouvez chaque soir sur PiccMi.com l'essentiel de ce qu'il ne fallait pas rater de la journée au British open. Aujourd'hui c'était les demi-finales dames, et l'enseignement de la journée est la primeur de l'expérience sur la jeunesse avec Zvonareva qui domine Pironkova avant que l'éternelle Serena Williams n'accède à sa troisième finale d'affilée à Wimbledon et le tout sans perdre un set de la quinzaine.Retour sur ces évènements marquants de cette antépénultième journée.



[Carnet] Wimbledon: L'essentiel de la journée (01/07)
«Tu grandis. Tu deviens plus mature. Tu as vécu différentes situations et tu les gères mieux. J'ai beaucoup appris du passé.» Vera Zvonareva (n°21) a donc bien grandi, est devenue plus mature et gère mieux le stress. Sa victoire (3-6, 6-3, 6-2) contre Tsvetana Pironkova illustre ce changement mental. Pour atteindre sa première finale de Grand Chelem, les pleurs et les crises de nerfs d'antan ont été remisés au rayon des erreurs de jeunesse. A 25 ans, elle a mis son intelligence au service de son jeu et transformé sa fragilité nerveuse en sensibilité positive.

Pourtant son adversaire bulgare a tout pour fissurer l'édifice. La 82e mondiale possède un jeu très atypique. Son coup droit est plus faible, elle varie avec une espèce de saucissonnage d'un autre temps et met la balle dans le court. Son revers est plus fort, elle fait donc des décalages revers. Au premier set, Vera Zvonareva vit un test grandeur nature. Les variations de la tombeuse de Marion Bartoli et Venus Williams la perturbent et elle ne trouve pas son rythme. Pour pimenter l'histoire, Tsvetana Pironkova breake sur un retour let gagnant à 3-2.


Zvonareva plus mature, plus calme

[Carnet] Wimbledon: L'essentiel de la journée (01/07)
Il faut toujours écouter Serena Williams quand elle parle de tennis. C'est trop rare mais très précieux. L'Américaine aime la diversion. Alors elle parle de mode, de bijoux, de shopping, de cinéma... Elle garde souvent ses pensées tennistiques pour le court. Pourtant elle voit souvent juste quand elle se livre à une analyse sportive. Pour elle, Petra Kvitova est loin d'être une inconnue et elle s'en méfie : «C'est vraiment une très bonne joueuse. Je ne suis pas étonnée de l'affronter.» Elle a bien raison et sa victoire (7-6 [5], 6-2 en 1h33') contre la Tchèque illustre sa prescience.

Très talentueuse, la gauchère tchèque n'est pas une "-ova" de plus. Elle possède une belle main, lance des fulgurances en coup droit à la Henri Leconte, balance des services slicés du haut de ses 1,83 m et peut délivrer des revers d'attaque à deux mains ou des approches en slice à une main. Et la numéro 1 mondiale le constate à ses dépens avec un premier break encaissé à 3-2. Mais elle a 20 ans et aucune expérience d'une demi-finale de Grand Chelem.

Serena Williams, service bien compris

Alors Petra Kvitova force et offre le débreak à 4-3 au premier set sur trois fautes de coup droit. Alors elle offre le break à 3-2 dans la deuxième manche sur quatre fautes directes, puis le double break sur une double faute. Dans le jeu, Serena Williams souffre. Il lui reste son arme majeure. Il faut encore l'écouter. «Je n'ai jamais servi aussi bien», assène-t-elle avant sa demi-finale. Pendant le match, elle tient grâce à sa première balle (70% de premières balles, 7 aces, 77% de points derrière sa première balle).

Et la numéro 1 mondiale joue intelligemment sans chercher le point gagnant systématiquement. Elle fait jouer, sait aussi attendre la faute directe (14 fautes directes pour Williams, 20 pour Kvitova) et imposer sa présence physique. Cela s'appelle l'expérience. Seule la balle de match sur un let gagnant laisse le hasard entrer dans le destin de Serena Williams. Elle n'a toujours pas perdu un set de la quinzaine. Comme toujours en Grand Chelem, la numéro 1 mondiale reste la patronne.

Serena à l'expérience

[Carnet] Wimbledon: L'essentiel de la journée (01/07)
Il faut toujours écouter Serena Williams quand elle parle de tennis. C'est trop rare mais très précieux. L'Américaine aime la diversion. Alors elle parle de mode, de bijoux, de shopping, de cinéma... Elle garde souvent ses pensées tennistiques pour le court. Pourtant elle voit souvent juste quand elle se livre à une analyse sportive. Pour elle, Petra Kvitova est loin d'être une inconnue et elle s'en méfie : «C'est vraiment une très bonne joueuse. Je ne suis pas étonnée de l'affronter.» Elle a bien raison et sa victoire (7-6 [5], 6-2 en 1h33') contre la Tchèque illustre sa prescience.

Très talentueuse, la gauchère tchèque n'est pas une "-ova" de plus. Elle possède une belle main, lance des fulgurances en coup droit à la Henri Leconte, balance des services slicés du haut de ses 1,83 m et peut délivrer des revers d'attaque à deux mains ou des approches en slice à une main. Et la numéro 1 mondiale le constate à ses dépens avec un premier break encaissé à 3-2. Mais elle a 20 ans et aucune expérience d'une demi-finale de Grand Chelem.

Serena Williams, service bien compris

Alors Petra Kvitova force et offre le débreak à 4-3 au premier set sur trois fautes de coup droit. Alors elle offre le break à 3-2 dans la deuxième manche sur quatre fautes directes, puis le double break sur une double faute. Dans le jeu, Serena Williams souffre. Il lui reste son arme majeure. Il faut encore l'écouter. «Je n'ai jamais servi aussi bien», assène-t-elle avant sa demi-finale. Pendant le match, elle tient grâce à sa première balle (70% de premières balles, 7 aces, 77% de points derrière sa première balle).

Et la numéro 1 mondiale joue intelligemment sans chercher le point gagnant systématiquement. Elle fait jouer, sait aussi attendre la faute directe (14 fautes directes pour Williams, 20 pour Kvitova) et imposer sa présence physique. Cela s'appelle l'expérience. Seule la balle de match sur un let gagnant laisse le hasard entrer dans le destin de Serena Williams. Elle n'a toujours pas perdu un set de la quinzaine. Comme toujours en Grand Chelem, la numéro 1 mondiale reste la patronne.

M.S.

Jeudi 1 Juillet 2010 - 16:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.