contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



[Carnet] Wimbledon: Le Roi Nadal Remonte Sur Son Trône



Le plus prestigieux des tournois de tennis s'est achevé ce Dimanche sur le sacre de l'incontestable homme-fort et numéro un mondial du tennis en ce moment. Sans surprise, et avec une efficacité toujours aussi déconcertante, Rafael Nadal a remporté ce dimanche la finale du tournoi de Wimbledon en dominant Tomas Berdych en trois sets (6-3, 7-5, 6-4). L'Espagnol s'impose à Londres pour la deuxième fois de sa carrière après 2008 et s'offre son huitième titre en Grand Chelem.



[Carnet] Wimbledon: Le Roi Nadal Remonte Sur Son Trône
Sept et un qui font huit ! Presque un mois jour pour jour après son cinquième sacre à Roland-Garros, qui lui a permis de redevenir numéro un mondial, Rafael Nadal a décroché ce dimanche après-midi à Londres sa deuxième couronne à Wimbledon. Il s'agit de sa huitième victoire en finale d'un tournoi du Grand Chelem. A vingt-quatre ans à peine, l'exploit est de taille. Au petit jeu des comparaisons, Roger Federer n'en avait remporté que cinq au même âge.

C'est d'ailleurs face au bourreau du Suisse en quarts de finale de cette édition 2010 des Internationaux de Grande-Bretagne, Tomas Berdych, que l'Espagnol était opposé sur le Centre Court. Un Tchèque dont la présence à ce stade du tournoi n'était pas si surprenante, lui qui avait atteint le dernier carré sur la terre battue parisienne. Mais pour sa première finale dans un Majeur, le 13e joueur mondial a pu mesurer le chemin qui le séparait encore des tout meilleurs. Du tout meilleur, plutôt.

En trois sets maîtrisés et 2h13' de jeu (6-3, 7-5, 6-4), Rafael Nadal a plié les débats avec une efficacité chirurgicale et confirmé que son retour au premier plan de la planète tennis n'était pas simplement dû à la période ocre de la saison. N'en déplaise à ses détracteurs. L'herbe anglaise, qu'il avait déjà dévorée en 2008, ne lui déplait pas non plus. Il l'a prouvé dès la première manche de cette finale en donnant la réplique à son adversaire, costaud sur ses premiers jeux de service (3-3). C'est lors du septième jeu, souvent décrit comme le tournant d'un set, que Tomas Berdych a craqué. La faute à un superbe passing en coup droit du Majorquin, qui s'est alors offert trois balles de break. Une était de trop.


Berdych comme Söderling...



Si les grands joueurs répondent présent dans les moments clés d'une rencontre, Rafael Nadal est de cette trempe-là. Le Tchèque pas encore. Etouffé par l'Espagnol, il n'a pu opposer aucune réaction après la perte de sa mise en jeu, perdant treize des seize derniers points de ce premier acte (6-3). Même en début de deuxième set, quand la tête de série n°2 lui a offert sur un plateau trois balles de break, il n'a pas su les saisir. Son adversaire n'avait pas besoin de ça pour se rassurer et a donc fait la course en tête. Dépassé dès qu'un échange se mettait en place, Tomas Berdych n'a répondu que grâce à sa solide première balle et ses sept aces, qui lui ont permis de rester à hauteur (5-5). Avant de céder, une fois de plus, à un instant crucial en concédant un jeu blanc sur son service (7-5).

Comme Robin Söderling il y a un mois porte d'Auteuil, le Tchèque n'a pas été en mesure de répéter en finale ce qu'il avait réalisé lors des tours précédents. Paralysé par l'enjeu sans doute, mais aussi tétanisé par un Rafael Nadal carnassier, qui l'a pris à la gorge dès qu'il a fallu. Malgré de bonnes intentions en début de troisième set, qui lui ont valu d'avoir une balle de break - manquée - à un jeu partout, Tomas Berdych n'est jamais parvenu à faire douter l'Espagnol. Même la puissance de son service et la rapidité avec laquelle il a su revenir à hauteur sur ses mises en jeu (4-4) n'y ont rien changé. Comme lors du set précédent, le Majorquin a fait la différence dès qu'il a dû conclure, sur un nouveau passing (6-4). Deux ans après, Nadal règne à nouveau sur la France et l'Angleterre. L'idéal avant de partir à la conquête des Etats-Unis.




Source Sports.fr

M.S.

Dimanche 4 Juillet 2010 - 20:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.