contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Championnat d’Afrique des clubs : le SLBC rallie Tunis mardi



Les joueuses du Saint-Louis basket club (SLBC) s’envolent mardi à minuit vers la Tunisie où elles vont prendre part au Championnat d’Afrique des clubs de la catégorie, prévu du 18 au 27 novembre à Bizerte.



Championnat d’Afrique des clubs : le SLBC rallie Tunis mardi

Le manager général du club Laffont Ndiaye a d’ores et déjà informé que le budget de 20 millions de francs CFA nécessaire n’est toujours pas bouclé, même si des réactions ont été enregistrées après l’appel lancé récemment dans ce sens.

Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye "a fait un geste et des promesses fermes ont été tenues, mais nous attendons toujours pour combler le gap de 8 millions enregistrés", a-t-il dit.

Quelle que soit l’issue de cet appel, le SLBC se rendra à Bizerte pour disputer ce tournoi. Mais, "pour un séjour sans anicroche, ce déficit doit être comblé et permettre aux joueuses d’évoluer dans de très bonnes conditions", a-t-il ajouté.

Des dix clubs qui devaient participer, a-t-on appris en visitant un site spécialisé, sept d’entre eux prendront finalement part à cette compétition.

Il s’agit des clubs suivants : Association sportive féminine de Bizerte (Tunisie), Deportivo Maboutou (Mozambique), Aigle Oniges (Kenya), Arc-en-ciel (Congo), APR (Rwanda), NSJ et Inter-club (Angola).

Le premier tour se déroulera du 19 au 23 novembre, alors que les quarts de finale auront lieu le 25 novembre. Les demi-finales et la finale sont prévues respectivement les 26 et 27 novembre.

Ce tournoi a été décalé d’une dizaine de jours pour des raisons relatives à l’organisation. Au départ, il devait se tenir du 10 au 18 novembre.





APS Sports


M.S © PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Lundi 15 Novembre 2010 - 10:23



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.