contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Cheikh Gaye arrêté pour outrage à agent



Le conducteur Cheikh Gaye a été arrêté, avant-hier en début d'après-midi, au rond-point «Case-bi» et conduit au commissariat des Parcelles assainies pour outrage à agent



Cheikh Gaye arrêté pour outrage à agent
Une altercation entre un agent de police et un conducteur d'un véhicule de marque Toyota, avant-hier aux environs de 13 h au rond-point de la «Case-bi» a été fatal au dernier nommé. En effet Cheikh Gaye a été arrêté pour outrage par l’agent de police et placé en garde- à- vue en attendant son déferrement.
Des faits qui ont conduit à son arrestation, il ressort que Yankhoba Top avait arrêté Cheikh Gaye en pleine circulation pour non port de ceinture de sécurité. Ce soudeur de 44 ans avec des rastas, a reçu de la part de l'agent une attestation certifiant l'infraction. Mais à la grande surprise de l’agent de police, le « rastaman » est soudain sorti du véhicule pour vociférer : «vous ne pouvez rien contre moi, vous êtes des imbéciles, mais vous saurez que je suis un talibé de Serigne Touba».
Hors de lui, M. Gaye qui a empoigné l’agent de police ne se doutait pas qu'un brigadier du nom de Ousseynou Sylla, de l'autre côté de la rue, a assisté à toute la scène. Venu intervenir, il a demandé la carte grise du véhicule au conducteur qui lui a opposé un niet catégorique. Maîtrisé, il est par la suite conduit au commissariat pour outrage à agent.
Ayant reconnu les faits qui lui sont reprochés, le soudeur a voulu préciser qu’il était «énervé car il y avait d'autres conducteurs qui n'avaient, eux aussi, pas porté leur ceinture et qui n'ont pas été arrêtés». Il a aussi tenté de redorer son image en soutenant que ses rastas ne font pas de lui un bandit. Ses explications ne l’ont pas fait sortir de l’auberge : il a été placé en garde- à- vue en attendant de faire face au procureur.

Mansoura Fall (Stagiaire)



Dimanche 21 Août 2011 - 15:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.