contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Chez Les Lions, On Parle Tactique



Battu par le Japon (0-1) pour son entrée en lice, le Cameroun a conscience qu'il a déjà grillé son joker. Avant d'affronter le Danemark samedi soir à Pretoria (20h30), la sérénité a quitté les Lions indomptables.



Le Guen dans la tourmente

Chez Les Lions, On Parle Tactique
La tanière des Lions indomptables est sens dessus dessous. La défaite face au Japon a mis une sacrée pagaille au sein d'un groupe désormais divisé. La rupture est proche. Au milieu de ce capharnaüm, Paul Le Guen a bien du mal à gérer les ego et éteindre les polémiques. D'autant que le technicien breton est attaqué de toutes parts. Les saillies, qui viennent des joueurs, des politiques, de la fédération et des anciens joueurs, sont quotidiennes. Stéphane Mbia a fait part de son envie de voir les meilleurs joueurs alignés... Eto'o met une pression d'enfer à Le Guen : «A la fin du Mondial il devra rendre dans comptes». Pas en reste, les journalistes camerounais ont mis de l'huile sur le feu en pointant les exigences du Français (avion privé, primes faramineuses, salaire colossal...). Et la dernière sortie est celle des autorités, pas gênées pour réclamer un changement tactique. Au sommet de l'état, le 4-3-3 doit être enterré vite fait bien fait. Le retour au 4-4-2 est prôné. Ambiance.

Une tactique déficiente

Le Guen s'entête à aligner son équipe en 4-3-3. Ce schéma était sa marque de fabrique à la belle époque lyonnaise. Le 4-5-1 ou le 4-2-3-1 seraient, selon plusieurs spécialistes, plus adaptés. Car le Cameroun ne possède pas de véritables joueurs de côté. Or, dans le 4-3-3, il a été demandé à Eto'o et Choupo-Moting d'animer les couloirs. Eto'o, envoyé au charbon sur l'aile droite, n'est jamais aussi bon que dans l'axe. «Je donne le maximum, a répondu l'Intériste. J'ai joué là où Paul m'a demandé, j'ai défendu comme un latéral, mis mes coéquipiers dans les meilleures conditions possibles. Si le coach me dit de jouer là, je dois le faire, car mon devoir est d'accepter des situations difficiles. C'est un travail d'équipe, ça ne me dérange pas de défendre, le plus important c'est que le groupe reste positif...»

Un casting à revoir


Eto'o n'est pas le seul à être baladé à un poste qui n'est pas véritablement le sien. Révélation cette saison à l'OM en défense centrale, Stéphane Mbia a évolué latéral droit face aux Samouraïs. Titularisés dans l'axe, les jeunes Nicolas Nkoulou et Sébastien Bassong se sont révélés bien timides. Le vieux sage Rigobert Song pourrait récupérer la place du joueur de Tottenham. Alexandre Song et Achille Emana ont été écartés du onze de départ. Là aussi, c'est l'incompréhension. Emana, capable d'apporter de la percussion, n'est pas à l'aise dans le rôle du joker. Positionné milieu droit, le juvénile Jöel Matip (18 ans) est, lui, un peu tendre. Ancien sélectionneur des Lions, Jean-Paul Akono est critique : «Ce garçon (Matip) ne s'attendait pas à être titulaire, a-t-il expliqué sur le site Cameroun-Info. C'est pourquoi il était perdu face au Japon. Tous les spécialistes vous diront qu'on n'amène pas les enfants en Coupe du monde». Les joueurs se sont réunis plusieurs fois ces derniers jours en petit comité, et il en ressort que l'expérience des anciens doit primer. A Le Guen de jouer.







Sources Lequipe.fr

M.S.

Samedi 19 Juin 2010 - 09:17



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.