contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Comment Wade prépare le procès de son fils Karim



PICCMI.COM-Me Abdoulaye Wade et ses proches se préparent à une bataille judiciaire sans merci pour la libération de Karim Wade emprisonné à Rebeuss depuis un an. Beaucoup d'actions sont en train d'être peaufinées par les avocats chargés de la défense pour mieux faire face à la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) le 31 juillet prochain.



Comment Wade prépare le procès de son fils Karim
Aucun détail ne sera banalisé pour faire libérer Karim Wade de prison. L'ancien Président de la République et ses frères libéraux ne comptent pas baisser les armes lors du jugement du fils d'Abdoulaye Wade. Ainsi, des actes seront posés pendant la campagne électorale et se poursuivront jusqu'au jour du procès, surtout des manifestations publiques et politiques de grande envergure.

Pour la bataille de communication devant l'opinion nationale et internationale , l'espoir des libéraux repose sur les mouvements de soutien en l’occurrence Libérez Karim Wade ou Sentinelles de la démocratie. Les rencontres avec ces associations reprendront la semaine prochaine.

A l'international, des responsables libéraux vont porter le combat auprès des grandes démocraties européennes et américaines, particulièrement au niveau des partenaires au développement du Sénégal.

De même, des avocats viendront de l'Europe pour renforcer l'équipe de la défense. Leur prise en charge et les conditions d'hébergement sont en train d'être discutées au sein du parti démocratique sénégalais (Pds).

Le Pape du Sopi, de par son ordinateur personnel et avec l'aide de ses assistants, a envoyé à tous les avocats chargés de défendre son fils devant la Crei, tous les renseignements judiciaires avant de prendre son vol pour Paris.

Avec L'Observateur



Mardi 3 Juin 2014 - 12:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.