contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Conférence sur le financement de l’Education : Le développement durable passe par là, selon Serigne Mbaye Thiam



La 3ème conférence internationale sur la reconstitution des ressources du partenariat pour l’éducation s’ouvre aujourd’hui à Dakar. Ce sera en présence de plusieurs chefs d’Etat africains, de Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, de l’Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean, de l’Unesco, Audrey Azoulay, de la directrice de l’Unicef, Henrietta Fore… Il faut ajouter la présence du président français, Emmanuel Macron coorganisateur de la conférence avec le président Macky Sall.



Tout ce beau monde a pour ambition de collecter des fonds pour le financement de l’éducation car convaincu que "l’éducation doit être la priorité de l’aide au développement" Ainsi toutes ces sommités sont à Dakar pour "mobiliser de fonds, soutenir les efforts nationaux et faire de l’éducation la responsabilité de tous".

Et Serigne Mbaye Thiam, ministre sénégalais de l’Education qui trouve la bonne formule en soutenant que "la jeunesse est une opportunité de développement et un non fardeau". Il prône une farouche bataille pour gagner le pari de l’éducation. "Si la bataille de l’éducation est perdue, prévient-il, c’est la bataille de la santé qui est perdue et par ricochet celle pour le développement durable.

En réalité, il faut investir dans l’éducation afin d’assurer le développement durable. Et le financement dans l’éducation c’est un financement pour toute la planète. Si on ne finance pas l’éducation on va investir dans des opérations comme Frontex…", soutient-il.

C’est pourquoi, cette rencontre de Dakar semble être un prétexte pour "inciter d’avantage les 56 pays partenaires de cette plateforme à financer dans le secteur de l’éducation. Et les 3 milliards de dollars annoncés sont destinés à répondre à des urgences entre 2018 et 2020".

PiccMi.Com

Vendredi 2 Février 2018 - 09:56



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.