contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Constitution de partie civile : La Bceao corse le dossier Thione Seck





Constitution de partie civile : La Bceao corse le dossier Thione Seck
Depuis le 18 juin dernier, la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Bceao) s'est invitée dans le dossier de Thione Seck, placé sous mandat de dépot, le 2 juin dernier, pour une affaire de multiplication de billets de banque.

Le lead-vocal du “Raam Daan” et son présumé complice, Alaye Djitèye, rappelons le, ont été inculpés pour les délits d'association de malfaiteurs, falsification, altération de signes monétaires ayant cours légal à l'étranger, blanchiment d'argent, tentative d'escroquerie. Les responsables de la banque ont saisi le cabinet “Mame Adama Guèye et Associés” pour lui demander de déposer auprès du juge du 2e cabinet, Samba Sall qui gère le dossier, une plainte avec constitution de partie civile.

Selon “L'Observateur”, le cabinet a donné suite à cette demande et a déposé une lettre dans ce sens. Dans sa lettre, la Bceao a estimé que cette masse monétaire importante et frauduleuse (plus de 40 milliards en faux euros et dollars) risque de perturber les économies des pays ouest africains. Et comme toute personne, physique ou morale, peut se constituer partie civile sur une affaire si elle se sent lésée, la Bceao a cru devoir le faire.


Mardi 23 Juin 2015 - 08:33



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.