contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Contrôle de la ville de Dakar : La Petite rébellion de Tanor



Le contrôle de la mairie de Dakar, suite à la révocation du maire de la municipalité en prison, Khalifa Sall, aiguise bien des appétits.



Si du coté du Parti socialiste (Ps), où l’on compte plus de maires de la coalition Mankoo Taxawu Ndakaaru (Mtn), le fauteuil doit revenir à un des leurs, de l’autre côté de la majorité au pouvoir, l’Alliance pour la République (Apr), certains y voient l’occasion rêvée de contrôler la capitale. Ce qui ne semble pas être facile au vu des enjeux qui se profilent à l’horizon de l’élection locale de décembre 2019.
Que reste-t-il de la coalition Mankoo Taxawu Ndakaaru ? L’ex-édile de la capitale, Khalifa Sall, indéboulonnable depuis 2009, semble perdre pied en termes de conseillers au niveau du département. Beaucoup de maires, installés à la tête de leur commune sous la bannière de ladite coalition, lui ont tourné le dos et/ou lorgnent son fauteuil. En effet, l’édile socialiste révoqué par décret présidentiel, suite à ses démêlés judiciaires dans l’affaire de la “Caisse d’avance“, le contrôle de la mairie de Dakar aiguise bien des appétits, que ce soit du coté des maires socialistes, comme du camp du parti au pouvoir. Il en est ainsi du maire de la commune de Patte d’Oie, Banda Diop, qui a rendu public son désir de succéder à Khalifa Sall à la tête de Dakar. Accusé, à tort ou à raison, d’avoir lâché le patron de la coalition Mankoo Taxawu Ndakaaru, l’édile de la Patte d’Oie précisera : «je n’ai jamais lâché Khalifa Sall. Je suis dans Taxawu Ndakaaru», tout en déclarant officiellement sa candidature à la candidature au poste de maire de Dakar.
Cependant, Banda Diop qui clame son compagnonnage avec Khalifa Sall aura fort à faire. La raison, le secrétaire général du Parti socialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng aurait jeté son dévolu sur le maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye, selon un quotidien national. Surtout que le maire Alioune Ndoye a été le premier à lâcher Khalifa Sall, depuis l’élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), en 2016.
LE PS VEUT LA MAIRIE DE DAKAR….
En tout état de cause, les socialistes semblent déterminer à récupérer le fauteuil laissé vacant par Khalifa Sall. C’est du moins ce que souhaite le député socialiste, Mame Bounama Sall. Interpellé par la rédaction, le député indique clairement que le Ps veut converser la mairie de Dakar. Sur les raisons, le jeune protégé de Ousmane Tanor Dieng de rappeler que le Ps a toujours été fidèle à la ligne édictée par son Sg, tout comme à la dynamique de Benno Bokk Yaakaar (Bby). Poursuivant son raisonnement, il fait noter que le Ps compte plus de maires issus de la coalition Mtn. Par conséquent, il estime que par «courtoisie et générosité», les autres maires de Dakar devraient laisser le fauteuil au Ps. Encore que, pour lui, ces maires socialistes ont l’envergure et le niveau pour gérer la municipalité de Dakar. Il s’agit, en fait, du maire de Grand Dakar, Jean Baptiste Diouf, de celui de Dakar Plateau, Alioune Ndoye, de Palla Samb de la commune de Fann-Point-E-Amitié, de Banda Diop de la Patte d’Oie, ou encore de Babacar Mbengue de Maristes-Hann-Bel Air, sans oublier Mame Amadou Samba réélu maire de la commune de Cambérène. A ne pas oublier aussi les exclus du Ps, notamment Madiop Diop de Grand Yoff, Bamba Fall de la Médina et aussi Barthélémy Dias de Mermoz-Sacré cœur.
….L’APR A L’AFFUT POUR LE FAUTEUIL DE DAKAR
Cependant, le parti présidentiel compte en son sein des responsables politiques qui ne cracheraient pas sur ce gâteau. Ceux qui nourrissent le souhait de contrôler la capitale sénégalaise voient par cette révocation de Khalifa Sall, une aubaine pour commencer à marquer leur territoire d’ici l’élection locale prochaine. Le maire de Yoff, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, se mettrait en pôle position. Lui qui a été le seul de l’Apr à faire face à la déferlante Mtn en 2014, est obligé de convaincre ses pairs hors de Mtn, comme par exemple le libéral de Ngor, Amadou Guèye, les progressistes de Sicap-Liberté, Santi Agne Sène et Babacar Sadikh Seck des Hlm, etc. Ce qui ne sera pas une tâche facile pour lui, dans la mesure où son collègue ministre des Finances, Amadou Ba, semble intéressé par le poste. Même si le coordonateur de l’Apr aux Parcelles n’est pas un élu de Dakar, il n’en demeure pas moins qu’il sera obligé de soutenir quelqu’un pour lui réchauffer la place d’ici l’élection locale de 2019. Le maire de la Patte d’Oie, Banda Diop qui a déclaré sa candidature, fait partie des maires de Mtn, à l’image de ses homologues de Maristes-Hann-Bel Air, Babacar Mbengue et de Fann-Point E-Amitié, Palla Samb, avec qui le ministre Amadou Ba serait en négociation très avancée. Des enjeux qui pourraient écorner la coalition présidentielle Bby, en pleine quête de parrains pour son candidat Macky Sall. (Avec Sud Quotidien)


PiccMi.Com

Samedi 8 Septembre 2018 - 13:52



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.