contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Cotisations à l’UA : sanctions contre les mauvais payeurs !



Le chantier des réformes de l’Union africaine (UA) ne s’achève pas comme Paul Kagamé l’aurait souhaité. Pour atteindre son indépendance financière, l’institution panafricaine a semble-t-il décidé de tordre le bras aux membres qui ne sont pas à jour pour leur contribution annuelle. Au terme de son 11e sommet extraordinaire, l’UA a adopté un régime de sanctions à l’encontre des mauvais payeurs. Détails.



En demi-teinte ! C'est ainsi que s'est clôturé, ce dimanche 18 novembre, le conclave extraordinaire des pays membres de l'Union africaine (UA). Paul Kagamé aurait sans doute voulu parachever son chantier des réformes en faisant passer plusieurs mesures symboliques en faveur de l'efficacité et de l'indépendance financière de l'institution continentale.

Peu d'avancées sur l'indépendance financière de l'UA
Entre compromis, adoptions symboliques et absences de chefs d'Etat, l'UA a beaucoup avancé sur les questions de développement, comme l'intégration de l'Agence de développement de l'UA (AUDA, ex-Nepad) ou du Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP), désormais satellites semi-autonomes de l'UA. En revanche, peu d'avancées sur la question de l'indépendance financière.

En présence d'une trentaine de chefs d'Etat ou de leurs représentants, les présents à la réunion ont fait le pont sur les houleux débats concernant la taxe Kaberuka à laquelle le bloc Afrique de l'Est reste très opposé. Reportée au sommet de février 2019, la question du plafonnage des taux de cotisations n'a pas non plus été tranchée. Certainement que l'UA n'a pas voulu raboter son budget de 800 millions de dollars (2018), à plus de 75% issu de la donation de puissances étrangères.

Pour pallier cette question, l'organisation basée à Addis-Abeba a trouvé comme solution de rechange le recours à l'autofinancement. Sauf que jusque-là, plusieurs Etats ne sont pas à jour sur leurs cotisations, soit du fait d'un manque de volonté ou soit du fait de leur situation économique. A la date du 31e Sommet de l'Union africaine à Nouakchott, le taux de recouvrement des cotisations n'était que de 30%, essentiellement porté par l'Egypte, le Nigeria, l'Afrique du Sud ou l'Algérie. Une quarantaine de pays restaient «défaillants ou partiellement défaillants» dans le versement de leur cotisation annuelle.

«Mauvais payeurs» en quarantaine
Ce chiffre a peu évolué. «Nous sommes en novembre. L'exercice budgétaire touche à sa fin, mais nous n'avons perçu que 50% des contributions», rappelle Moussa Faki Mahamat à la conférence de presse de clôture. Seulement, avec la mesure adoptée au 11e sommet extraordinaire d'Addis-Abeba, un régime de sanctions est prévu contre ces «mauvais payeurs». Graduellement et au cas par cas, les Etats «défaillants» peuvent se voir imposer des frais à régler en plus pour les exhorter à (re)mettre à jour.

Le régime de sanctions peut aller jusqu'à l'exclusion du ou des Etats pour une participation aux différents sommets et activités organisés par l'Union africaine. Ainsi, la Commission de l'UA espère avoir été suffisamment dissuasive pour que les Etats se pressent à la caisse. Toute la question est de savoir si, au nom de l'unité africaine, l'UA est prête à aller jusqu'au bout de sa logique. Au risque de voir l'organisation mettre en quarantaine, une dizaine de ses membres. (Afrique latribune)

PiccMi.Com

Mardi 20 Novembre 2018 - 11:58



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 12:05 Aqmi dément la mort du chef Djihadiste Amadou Koufa


Réagissez à cet Article

1.Posté par dani le 22/11/2018 07:54

Bonsoir !
Je m’appelle DANI, je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela 3 mois environ, c'était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu'au qu'au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j'en ai parlé avec une amie qui m'a donné les coordonnés d'un maitre tres puissant à qui je devais m'expliquer. Comme j'aime mon mari j'ai contacté ce maitre qui m'a promis de me le faire revenir à la maison. J'ai donc suivie ces conseils et également fait des travaux. Exactement 3 jour après mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu'il a pu me fait et bien sur on s'est réconcilié et aujourd'hui il m'a demander en mariage. Ce fut un véritable miracle dans ma vie. Alors pour tous vos problèmes je vous conseille de faire comme moi.
Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes. il intervient dans beaucoup d'autre domaine c'est un grand maître
Pour cela voici ses coordonnées :
Tel/whatsapp: +229 99 02 87 52
tel: +229 99 02 87 52
Email:maitrefade@hotmail.com
https://www.voyant-medium-travaux-occultes.com/

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.