contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



DEMANDE DE LP : Le juge donne le quitus au frère d’Aziz Ndiaye





DEMANDE DE LP : Le juge donne le quitus au frère d’Aziz Ndiaye
PICCMI.COM- En détention préventive depuis septembre dernier, le frère du promoteur Aziz Ndiaye pourrait sortir de prison cette semaine. Massata Ndiaye doit en effet prier pour que le procureur ne fasse pas appel de l’ordonnance du juge d’instruction. A en croire nos sources, le juge Samba Sall a accordé la liberté provisoire au grand frère du promoteur. Seulement avant de pouvoir humer l’air de la liberté, Massata Ndiaye devra attendre un délai de huit jours pour voir si le procureur va faire appel ou non. Si tel est le cas, il reste en prison. L’inculpé n’est pas le seul à être cité dans cette affaire de détournement de riz. Son frère Aziz Ndiaye et son père El Hadj Alé Ndiaye ont été inculpés pour complicité de recel. Toutefois, ils n’ont pas été placés sous mandat de dépôt, comme c’est le cas de Massata Ndiaye, écroué à la suite de son inculpation pour recel. La famille Ndiaye a été perdu par du riz d’une valeur de 100 millions de francs CFA. Le riz en question devait être convoyé au Mali par un certain Abdou Konté pour le compte du commerçant Mamadou Kébé. Curieusement, le riz s’est retrouvé dans les locaux de la société du promoteur de lutte “Aziz Business Company” (ABC) qui s'active dans le commerce, le transport, l'import, l'export et l’événementiel. Lors de leur audition au fond, les inculpés ont tous clamé leur innocence. Le patron d’Aziz Productions a déclaré qu’il ignorait même que le riz était stocké dans leur magasin. Son père Baye Allé Ndiaye a fait savoir au juge Samba Sall qu’il ignorait l’origine illicite du riz. Il a ajouté qu’il ne pouvait en douter, dans la mesure où le riz a été déchargé en plein jour et Massata lui a présenté des factures. La même version a été servie par Massata Ndiaye qui a indiqué qu’il n’avait pas acheté à un prix dérisoire, car son bénéfice s’est chiffré à 500 francs par sac de riz. A l’enquête, il aurait reconnu avoir acheté 84 tonnes de riz à 21 millions de francs CFA.

Enquête


Lundi 26 Janvier 2015 - 06:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.