contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



DIFFAMATION ET INJURES AU PRÉJUDICE D’AMINATA TALL : Mouhamadou L. Massaly jugé mardi prochain





DIFFAMATION ET INJURES AU PRÉJUDICE D’AMINATA TALL : Mouhamadou L. Massaly jugé mardi prochain
En prison depuis le 27 février dernier, Mouhamadou Lamine Massaly sera présenté à la barre du tribunal correctionnel de Dakar mardi prochain 24 mars. Le jeune Wadiste sera extrait mais pas pour être jugé dans la procédure l’opposant à la gendarmerie et qui lui vaut une détention préventive. Mouhamadou L. Massaly sera plutôt à la barre dans le cadre de son différent l’opposant à Aminata Tall. Il a été cité à comparaître par le parquet qui l’avait libéré après son déferrement. Le jeune responsable politique de Thiès devra répondre des délits de diffamation et d’injures publiques sur la personne de la présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Lors d’une émission matinale diffusée sur la chaîne privée “2Stv”, Massaly a qualifié l’ancienne mairesse de Diourbel de “prostituée politique”. “Un jeune compétent (le président Macky Sall) qui croit en lui, qui a toutes les qualités requises pour diriger ce pays, ne doit pas suivre les conseils d'une prostituée politique”, avait-il déclaré. Lorsque l’animateur Mamadou Sy Tounkara lui avait demandé de retirer son propos, le jeune opposant lui avait rétorqué qu’il n’en ferait rien et que ce serait désormais “coup pour coup”. Mouhamed Massaly entendait apporter la réplique à Aminata Tall qu’il accuse d’avoir traité de menteur l’ex-président Abdou-laye Wade.

A l’occasion de la conférence de presse organisée par l’Alliance pour la République (Apr) au lendemain du sit-in avorté du Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), Aminata Tall invitait Me Wade à la “raison” et lui demandait d’aller se “reposer”. “J'en appelle à l'homme. Il doit prendre son chapelet et prier pour le Sénégal, au lieu de suivre des personnes qui le mettent volontairement devant comme bouclier”, avait déclaré la présidente du CESE. Massaly comparaîtra en attendant son procès pour diffamation contre la gendarmerie prévu devant le tribunal des flagrants délits. Un procès “suspendu” par l’appel interjeté par le parquet suite à la mise en liberté provisoire du prévenu.

Enquête


Vendredi 20 Mars 2015 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.