contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



DIVISION AU SEIN DU M23 : Idy et Tanor théorisent le boycott, Macky refuse





DIVISION AU SEIN DU M23 : Idy et Tanor théorisent le boycott, Macky refuse
Piccmi.com - C’est la rupture. Les leaders et candidats aux prochaines élections présidentielles , membres du Mouvement des forces vives du 23 juin (M23) ne parlent plus le même langage.

De sources proches du M23 leur rencontre du mercredi dernier n’est pas allée dans le sens voulu par les uns et les autres, c’est-à-dire l’unité.
Le boycott de la prochaine présidentielle a été à l’origine des positions opposées. Après tout ce qui s’est passé après le délibéré final du Conseil constitutionnel, certains leaders ont voulu passer à un niveau supérieur pour amener Me Abdoulaye Wade à retirer sa candidature.
C’est en ce moment que l’idée de boycott de la présidentielle a été agitée. Des candidats à la présidentielle dont Idrissa Seck, Ousmane Tanor Dieng…ont estimé que si boycott devait y avoir, tous les candidats doivent boycotter pour donner une signification et une portée internationale à l’acte.

Mais Macky Sall, candidat de la coalition Macky 2012 ne voit pas la suite du combat de cet œil. Pour lui, tous les candidats doivent battre campagne, amener Me Wade au second tour et soutenir le candidat qui va sortir de leurs rangs. Car après les manifestations qui ont suivi le délibéré du Conseil constitutionnel il y a eu des morts, et pour ne pas basculer le pays dans un bain de sang dont les conséquences seront incalculables, il propose de faire partir Wade par les urnes, car ils peuvent le faire.

Cette position n’a pas été partagée par certains candidats qui ont commencé à soupçonner Macky de rouler pour Wade. Conséquence c’est la séparation entre Macky et les autres candidats du M23 en attendant une autre position plus fédératrice.

PiccMi.Com

Vendredi 10 Février 2012 - 11:07



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Réagissez à cet Article

1.Posté par SY Arona le 10/02/2012 12:31

Bonjour. Le candidat MACKY SALL a raison de ne pas opter pour le boycott des élections présidentielles à venir. Il serait hautement anti républicain pour les démocrates de l'opposition de refuser de croiser le fer avec le président sortant. La décision du conseil constitutionnel doit être respectée car le SENEGAL est un pays de droit. Il appartient à l'opposition de battre campagne et de convaincre le peuple sénégalais que le président sortant est un problème et pas une solution pour notre pays. C'est au peuple et au seul peuple d'en décider. La dislocation du front commun de l'opposition est à mettre à l'actif de ses leaders, car tous préférent avoir la tête d'un rat que d'être la queue d'un lion. L'idée selon laquelle les résultats seraient déjà connus me semble léger et très préjudiciable à la stabilité de notre pays après la proclamation des résultats. Les partis de l'opposition peuvent battre démocratiquement le président WADE, s'ils battent véritablement campagne. En tous les cas pour arriver à bout du leader du PDS, les campagnes menées dans des salons privés, dans des ruelles ou dans des amphithèatres ainsi que des marches tous azimuts ne suffiront pas. Pour déraciner un baobab, de simples gesticulations ne suffisent pas. Dailleurs le président WADE n'est pas le genre d'homme a être intimidé par quelqu'un. Il faut agir; il faut battre campagne; il faut convainvre les sénégalais parce que de nombreux compatriotes pensent que si le président WADE s'est représenté aux élections présidentielles à venir, c'est à la fois et essentiellement pour empêcher que certains leaders de l'opposition n'accèdent au pouvoir d'Etat( notamment ceux qui l'ont quitté et qu'il juge peu compétents et fiables)et assurer une transmission du pouvoir d'Etat à une nouvelle génération de leaders politiques et pas forcément à son propre fiston. MACKY a raison, il faut donc se battre pour remporter démocratiquement les élections à venir. Toute autre option serait suicidaire au plan politique et conduirait notre pays sur les sentiers de lendemains incertains. M SY Arona

2.Posté par toureinfo le 10/02/2012 18:52

De la mesquinerie Politique à Kébémer
Le meeting du Candidat du PDS/FAL 2012 à Kébémer, a montré une fois de plus la mauvaise foi de certains responsables politique du département. Avec un esprit primaire et des façons de faire d’un autre âge, ils ont cherché à manipuler de pauvres jeunes aussi limités qu’eux en termes de quotient intellectuel, espérant jeter l’opprobre sur d’honnêtes citoyens et responsables politiques du PDS.
Les quelques chahues enregistrées lors du meeting de campagne de FAL 2012, sont l’œuvre de gens qui pensent que la politique se limite à quelques gesticulations, fussent-elles devant le Président, pour montrer qu’ils tiennent une majorité de mirage.
En préparant la venue du Président Candidat du PDS/FAL 2012, tous les leaders politiques du département ont appelé à l’unité pour la victoire de leur candidat ainsi qu’exprimer leur volonté d’enterrer définitivement les démons de la division résultant des tendances à ne plus en finir pour la seule exigence qui vaille c'est-à-dire réélire Maître WADE le 26 février prochain.
Mais, malheureusement, c’est comme qui dirait que les tendances et la volonté de faire du mal sont une seconde nature pour certains. Par ce que Nommé Coordinateur départemental et communal du PDS pour les élections présidentielles, certains n’ont pas pardonné au Questeur Mamadou Lamine THIAM, de leur enlever le moyen tant rêvé de faire encore du lobbying et du trafic d’influence au niveau du département.
Tout cela pour dire que, les jeunes qui ont été recrutés, instrumentalisés et payés 7000fcfa, ont été identifiés de même que leur commanditaire démasqué. Pour l’heure, ils ne nous distrairons pas et le seul objectif, c’est d’élire le Président WADE et pour le reste on verra après.
Nous n’allons pas répondre en prenant le même chemin ou en utilisant les mêmes procédés, car nous nous situons dans un pallier supérieur, seulement en personnes civilisées, nous montrerons à ces gens-là, c’est quoi avoir l’esprit gentleman en politique.
Le Collectif pour la Défense du Maire de Kébémer



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.